"Mon frère était mort pendu depuis la veille": récits d'humiliations d'étudiants en santé | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Mon frère était mort pendu depuis la veille": récits d'humiliations d'étudiants en santé

"Tu es tellement conne, débile, sale"

Aide-soignante

Et si on lavait les patients à l'eau de Cologne ? - J’ai 27 ans. Les faits remontent à dix ans quand j’ai commencé ma formation au métier de soignant. (…) Je suis arrivée dans une maison de retraite où j’ai subi des violences verbales et physiques.

Je commençais à 6 h le matin. Les toilettes des patients devaient être faites entre 6 h 15 à 8 h 30. J’avais en charge vingt patients autonomes ou alités. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de ne pas finir à l’heure. Là, on m’insultait d’"incapable", de "mauvaise soignante" et on me disait qu’il était "intolérable de ne pas finir dans les temps". (…) Démunie et sans personne pour me soutenir, j’ai fini plusieurs fois en pleurs pendant le soin d’un patient ou dans les toilettes.

J’ai pu être témoin de maltraitances faites aux patients. J’ai pu voir des soignants qui lavaient les patients à l’eau de Cologne en utilisant directement le produit dans la bassine. Quand j’ai dénoncé ce procédé, on m’a insultée de "fouine", de "connasse" et de "menteuse". Pourtant, nombreuses sont celles qui le faisaient et le font encore !

Quand je faisais le ménage des chambres, mes collègues passaient derrière moi et salissaient les chambres que je venais de nettoyer. C’était très humiliant. Elles renversaient du café, étalaient du beurre sur le sol ou récupéraient des protections hygiéniques sales et les mettaient dans la salle de bains. On me traitait de "porc", de "dégueulasse". Jusqu’à me dire une fois : "J’ose même pas imaginer dans quel état est ton appartement si tu fais le ménage aussi salement ici que chez toi !"(…)

Aucune oreille attentive. Même mon centre de formation était démuni et ne me croyait pas. Un jour, pendant que je préparais la salle pour le repas, une aide-soignante est venue et m’a dit : "De toute façon, tu es tellement conne, débile, sale et tu n’as aucune conscience professionnelle que tu ne seras jamais aide-soignante !"

À la suite de cela, j’ai fait une dépression pendant quatre mois. (…)

 

"Si t’es pas capable de supporter un décès, t’es pas faite pour ce métier !"

15 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…