Le "patron" des patients dégomme à plein tube la liberté d'installation | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le "patron" des patients dégomme à plein tube la liberté d'installation

déjà très nombreux, leur installation serait conditionnée : pendant une durée fixe, les nouveaux arrivants auraient l’obligation de consacrer une partie de leur temps à des missions de service public et pratiquer des tarifs encadrés", suggère-t-il avant de menacer, "qu’on ne s’y trompe pas : si aucune avancée ne se produit rapidement, les solutions risquent d’être plus contraignantes encore y compris en imposant à la fin des études quelques années de résidence dans des zones de désert médical".

"Après tout, c’est aux médecins de s’adapter aux besoins des Français. Pas l’inverse", tranche-t-il.

 

Le mot de la rédaction

Nous avons sollicité Alain-Michel Ceretti pour qu'il nous en dise plus sur cette tribune. Devant notre refus face à sa demande de lui envoyer les questions à l'avance et de relire l'interview avant publication, ce dernier a décliné. Nous rappelons que tous nos interlocuteurs (sauf cas exceptionnels) sont logés à la même enseigne à savoir qu'il n'y a pas de relecture avant publication. Nous enregistrons et restituons fidèlement les propos de nos interlocuteurs.

81 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…