Contre la pandémie de plastique, le difficile recyclage des masques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Contre la pandémie de plastique, le difficile recyclage des masques

de masques sont nécessaires."Nous cherchons des partenaires pour passer à une application réelle et réaliser une route pilote", a dit à l'AFP Mohammad Saberian, chercheur au RMIT, qui compte sur les qualités de "résistance à la traction" des masques.

Le secteur hospitalier a aussi pris les choses en main. Au Royaume-Uni, plusieurs hôpitaux ont investi dans une machine à compacter produite par la société Thermal Compaction Group basée à Cardiff (Pays de Galles) qui fond blouses et masques chirurgicaux en une tablette de plastique bleuâtre, servant ensuite à fabriquer chaises ou tables de jardin.

En France, des filières voient le jour. Les hôpitaux de Paris et plusieurs grands groupes comme le géant des matériaux Saint Gobain ou la chaîne de télévision TF1 récupèrent leurs masques dans des boîtes de tri. Leurs composants sont séparés pour n'en garder que le polypropylène, transformé en granulés, ensuite réutilisé dans l'industrie automobile. Dans certains pays, les initiatives viennent des collectivités, comme Vancouver au Canada qui multiplie les poubelles de collecte.

Mais l'engouement se heurte au faible "coût-matière" des masques et au manque de rentabilité de l'activité. "Le coût de collecte, de tri et de recyclage est très élevé, comparé à la valeur du matériau qui en résulte", prévient Tom Szaky, directeur général de TerraCycle, basée dans le New Jersey aux Etats-Unis. La société vend des boîtes de récupération en carton à des sociétés, que les clients utilisent pour jeter leurs masques usagés, ensuite triés dans l'Ohio, puis recyclés.

"Pourquoi une canette d'aluminium est-elle recyclable? Parce que la valeur de l'aluminium est très élevée, elle représente plus que le coût de la collecte...

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…