Violences conjugales : le dépôt de plainte à l'hôpital, pas si facile à mettre en œuvre | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Violences conjugales : le dépôt de plainte à l'hôpital, pas si facile à mettre en œuvre

Permettre aux femmes frappées par leur conjoint de déposer plainte à l'hôpital : les modalités concrètes d'une telle mesure restent à définir d'ici fin novembre, mais associations et médecins saluent globalement cette idée annoncée mardi par le gouvernement. Cette possibilité, déjà expérimentée dans quelques rares lieux de soin, doit être "généralisée" par le biais de "conventions conclues entre tous les commissariats, les gendarmeries et les hôpitaux", avait indiqué mardi le Premier ministre Edouard Philippe, en ouvrant le "Grenelle" contre les violences conjugales. "Parce que, quand une femme se rend aux...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…