Ce Gilet jaune est un médecin généraliste : "Jour après jour, on me demande de cracher sur le Serment d'Hippocrate" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Ce Gilet jaune est un médecin généraliste : "Jour après jour, on me demande de cracher sur le Serment d'Hippocrate"

voit des gens aujourd'hui dans cette situation.

La Sécurité sociale est emblématique de ce système délirant : les charges sociales sont exceptionnelles, on nous dit en permanence qu'il faut faire des efforts, avec les génériques, avec le budget des hôpitaux… et quand on voit ce qui ne rentre jamais dans la caisse de la Sécu, les taxes sur le tabac, les taxes sur l'alcool (ces taxes sont bien versées à l'Assurance maladie. Ndlr)… on se dit c'est un bon moyen pour faire culpabiliser les gens. Tout devrait être remis à plat.

J'ai moi-même été en conflit avec la CPAM sur la prescription des génériques. J'ai été montré du doigt, stigmatisé, convoqué plusieurs fois, menacé de sanction financière parce que j'inscrivais "non substituable" sur chacune de mes prescriptions. C'était mon cheval de bataille. A partir du moment où j'avais un problème avec un patient, un générique, je me devais de protéger tous mes patients. La pression était telle que j'ai été obligé de changer mes habitudes… mais je les ai vite reprises. L'obligation de justifier médicalement la mention NS [mesure du PLFSS 2019, Ndlr] va juste me faire perdre encore plus de temps pour protéger mes patients.

Mes confrères me soutiennent : "Oui, t'as raison, bats-toi". Mais dans la pratique, ils acceptent les subventions et les primes de la Sécu. Moi je refuse tout. J'essaie d'être le moins dépendant possible de l'organisme payeur, qui veut nous imposer une activité encadrée. Ils sont tous d'accord sur le fond… mais se mobiliser activement, c'est autre chose. C'est une question d'engagement personnel.

 

"On se prenait des coups de matraque, des lacrymos, des tirs de flashball"

J'étais sur les Champs Elysées samedi dernier. Je n'ai absolument pas vu ce que l'on voit à la télé. Je suis venu en moto très tôt depuis la Seine-et-Marne et j'ai rejoint la place de l'Etoile par l'avenue de Friedland. C'était déjà le chaos sur les Champs. Les CRS tournaient déjà avec...

67 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…