La trace des attentats scrutée sous IRM | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La trace des attentats scrutée sous IRM

Les attentats de 2015 ont imprimé la mémoire collective. Mais chez les personnes les plus directement exposées, ils ont laissé des traces jusque dans les méandres du cerveau, selon deux études lancées dans le cadre du vaste programme "13-novembre", explique le chercheur Denis Peschanski. Le premier projet, "Etude 1.000" consiste à recueillir et analyser les témoignages filmés de 934 personnes pendant dix ans, des plus exposées (355 sont des victimes, témoins, intervenants sur les lieux et parents endeuillés) aux plus éloignées des lieux des attentats. C'est la plus vaste cohorte...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…