Pollution et cancer du poumon : un risque, même à faible dose | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Pollution et cancer du poumon : un risque, même à faible dose

"C’est la dose qui fait le poison". Ce vieux principe toxicologique a du plomb dans l’aile. L’une des plus larges études jamais conduites sur le lien entre pollution atmosphérique et cancer du poumon vient en effet de remettre en cause cette idée. Selon cette publication du Lancet , l’exposition à long terme aux particules fines (PM10 et PM 2,5) augmente le risque de développer un cancer du poumon, même si les niveaux de pollution sont inférieurs aux normes européennes en vigueur. En fait, "il n’existe pas de seuil en-dessous duquel...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…