Quand les filles débauchées étaient "corrigées" à la Salpêtrière | egora.fr
PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Quand les filles débauchées étaient "corrigées" à la Salpêtrière

En 1656, un édit royal proclame l’enfermement des dizaines de milliers de mendiants et vagabonds qui errent dans Paris. Tandis que les hommes sont internés à Bicêtre, les femmes sont conduites à la Salpêtrière, un nouvel établissement qui va se remplir très vite… Dans la première moitié du XVII e siècle, l’augmentation croissante des pauvres, mendiants et vagabonds de Paris engendra de nombreux vols et agressions dans la capitale. Le pouvoir a cherché les moyens de combattre ce vagabondage que la conjoncture économique, la Fronde et le renforcement de l’État...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…