[POINT COVID] Feu vert de la HAS au vaccin de Novavax | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

[POINT COVID] Feu vert de la HAS au vaccin de Novavax

Suivez sur Egora les dernières actualités sur l'épidémie de Covid-19, apparue au mois de décembre 2019 en Chine.

 

 

Vendredi 14 janvier 2022

 

Feu vert de la HAS au vaccin de Novavax

Le vaccin contre le Covid du laboratoire américain Novavax va devenir le 5e vaccin disponible en France. Après avoir été autorisé par l'EMA le 21 décembre, ce vaccin à protéine recombinante (qui utilise la protéine Spike du SARS-CoV-2 associée à un adjuvant), vient d'obtenir le feu vert de la Haute Autorité de santé pour son utilisation chez les personnes de plus de 18 ans. La HAS estime dans son nouvel avis qu'on doit "privilégier" les vaccins à ARNm pour les premières injections comme pour le rappel, en raison de leur efficacité élevée. Pour autant, elle juge que le vaccin de Novavax, comme celui de Janssen, "représentent une option supplémentaire" pour les personnes qui "ne souhaitent ou ne peuvent recevoir" de vaccins ARNm.

 

Plus de 24000 personnes hospitalisées

Les hôpitaux français comptent actuellement 24.154 patients atteints du Covid, contre 23.889 mercredi, dont 2.513 ont été admis en 24 heures. Le nombre de patients a légèrement baissé en soins critiques, avec 3.939 malades (3.985 la veille et 3.759 il y a une semaine), dont 334 nouvelles admissions. En 24 heures, 227 personnes ont été emportées par la maladie, portant le nombre total de décès à 126.530 depuis le début de l'épidémie. Le nombre de nouveaux cas confirmés s'élève à 305.322, soit 56.397 de moins que la veille (361.719). Côté vaccination, 53,46 millions de personnes ont reçu au moins une injection (79,3% de la population totale) et plus de 52 millions sont complètement vaccinées (77,4% de la population). En outre, 30,5 millions de personnes ont reçu une dose de rappel.

 

Pass vaccinal: pas d'accord députés-sénateurs, la navette parlementaire reprend

Après plus de quatre heures de réunion en commission mixte jeudi, députés et sénateurs ont finalement échoué à trouver un accord sur le projet de loi instaurant le pass vaccinal, qui va devoir repartir pour une navette entre Assemblée et Sénat en vue de son adoption définitive, a indiqué Yaël Braun-Pivet (LREM) devant la presse. Dès jeudi soir, les députés se sont remis à l’ouvrage en commission, avant que le nouveau texte ne soit transmis à l’hémicycle ce vendredi après-midi. Le Gouvernement a décidé de baisser la sanction administrative pour les entreprises ne respectant pas les consignes sur le télétravail, à 500 euros par salarié, contre les 1.000 euros prévus initialement, a annoncé la ministre du Travail Élisabeth Borne. La présentation d'un pass vaccinal devrait être limitée aux seules personnes de plus de 16 ans.

 

Grève dans l’Education nationale : 77.500 personnes dans les rues, des renforts promis

Près de 78.000 personnes (77.500), enseignants et autres personnels de l'Education nationale ont manifesté jeudi en France, dont 8.200 à Paris, pour protester contre la valse des protocoles sanitaires liés au Covid-19, selon le ministère de l'Intérieur. Le ministère a recensé 136 actions dans tout le pays lors de cette journée de grève largement suivie, qui a reçu le soutien des associations de parents d'élèves. Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a annoncé jeudi la mise à disposition de "5 millions de masques FFP2" pour les enseignants de maternelle sur demande et quelques 8000 renforts supplémentaires pour les établissements scolaires jusqu’à juillet : 3300 contractuels, 1500 surveillants, 1500 vacataires administratifs et 1700 médiateurs lutte anti-coronavirus.

 

L’arrêté préfectoral rendant obligatoire le masque en extérieur à Paris suspendu

Au lendemain de la suspension de l’arrêté du préfet des Yvelines, le tribunal administratif de Paris a suspendu jeudi l'arrêté préfectoral qui rend obligatoire le port du masque en extérieur à Paris depuis le 31 décembre, a appris l'AFP auprès de la juridiction.

 

Création d’une plateforme de suivi des Covid-longs

Le Parlement a définitivement adopté jeudi, par un vote du Sénat, une proposition de loi UDI visant à créer une plateforme de suivi pour mieux prendre en charge les personnes souffrant de Covid long. Pour la rapporteure du texte au Sénat, Nadia Sollogoub (centriste), elle doit permettre "une prise en charge améliorée, une reconnaissance globale, cohérente avec l'organisation du système de soins et constituant un réel apport pour les patients".

 

 

25 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…