Ouverture de la vaccination aux plus de 55 ans, expérimentation des ARNm en cabinet : comment Véran veut accélérer la campagne | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Ouverture de la vaccination aux plus de 55 ans, expérimentation des ARNm en cabinet : comment Véran veut accélérer la campagne

Interrogé par le Journal du dimanche, le ministre de la Santé a présenté une série de nouvelles mesures ayant vocation à élargir et accélérer la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France. Espacement des deux doses des vaccins à ARNm, élargissement de la vaccination aux personnes âgées de plus de 55 ans sans comorbidités, expérimentation de Pfizer et Moderna en cabinet … Le point.  

Alors que le cap des 100.000 morts du Covid s’apprête à être dépassé en France, les modalités de la campagne de vaccination par le Gouvernement vont encore être adaptées pour accélérer les choses. Dans une interview au Journal du dimanche, Olivier Véran a annoncé une série de nouvelles mesures, à commencer par l’élargissement de la vaccination à toutes les personnes de plus de 55 ans dès ce lundi 12 avril, même sans comorbidités, avec le vaccin d’AstraZeneca.  

 “On élargit la vaccination ! Les autorités sanitaires y sont, là aussi, favorables. Ça complète l’annonce de l’extension de la campagne vaccinale par Pfizer et Moderna à tous les plus de 60 ans à compter du 16 avril. Beaucoup d’aidants familiaux ont entre 55 et 60 ans, d’autres sont en couple avec un partenaire plus âgé. Ils s’inquiétaient de devoir attendre un mois de plus. Ils pourront désormais se protéger avec AstraZeneca”, a ainsi indiqué le ministre.  

Un nouveau vaccin sera aussi bientôt disponible : celui de Johnson & Johnson, qui sera finalement livré avec une semaine d’avance. “Ces 200.000 doses vont intégrer très prochainement le circuit de distribution des pharmacies et des cabinets médicaux et infirmiers. J’en ouvre aussi l’accès, par cohérence, à tous les plus de 55 ans, sans conditions”, a-t-il poursuivi.  

Olivier Véran a également annoncé un espacement des doses de quatre à semaines pour les vaccins à ARNm. “ À compter du 14 avril, pour toutes les premières injections, nous proposerons un rappel à quarante-deux jours au lieu de vingt-huit actuellement”, a annoncé le ministre selon qui cet espacement peut permettre de gagner 1,8 million d’injections sur la seconde quinzaine de mai. “Ça va nous permettre de vacciner plus vite sans voir se réduire la protection, car l’âge moyen des personnes vaccinées baisse et le niveau d’immunité des moins de 70 ans est suffisant pour espacer les deux injections sans perte de chance”, promet Olivier Véran.  

Pour rappel, cette option avait été proposée par la HAS en janvier, mais avait alors été écartée par le Gouvernement, qui disait faire le “choix de la sécurité”. En ce qui concerne les 600.000 soignants de moins de 55 ans vaccinés avec une première dose d’AstraZeneca, ils recevront un rappel avec un vaccin à ARNm selon un schéma mixte, conformément à ce qui a été annoncé vendredi 9 avril, 12 semaines après leur première injection, comme cela aurait dû être le cas normalement.  

Le ministre a enfin fait savoir qu’une expérimentation des vaccins Pfizer et Moderna allait être lancée en cabinet, en Moselle, où le variant sud-africain est très présent.  

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…