Covid : le vaccin Moderna livré cette semaine dans les zones les plus touchées | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Covid : le vaccin Moderna livré cette semaine dans les zones les plus touchées

Après avoir reçu une autorisation de mise sur le marché européenne et obtenu le feu vert de la Haute Autorité de santé (HAS), le vaccin de Moderna va pouvoir être livré dès ce lundi 11 janvier dans les zones françaises les plus touchées par l'épidémie de Covid-19, a annoncé le ministère de la Santé.

 

Après le vaccin de Pfizer et BioNTech, c’est désormais au tour de celui de Moderna d’être utilisé en France, après avoir reçu le feu vert de l’Agence européenne du médicament (EMA) et, ce vendredi 8 janvier, celui de la Haute Autorité de santé.

Dès ce lundi, ce sont 50.000 doses de ce vaccin qui vont être livrées, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, dans un communiqué diffusé vendredi 8 janvier. Avant de pouvoir être administrées dans les “territoires les plus touchés par la pandémie”, les doses devront toutefois être préalablement vérifiées par les pharmaciens partenaires de Santé publique France.

Les régions concernées par les premières livraisons se situent là où le virus circule le plus : le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté, la région Auvergne-Rhône-Alpes, et la Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les établissements de santé (notamment ceux de Nice, Strasbourg, Besançon ou encore Nancy) et les centres de vaccination de ces territoires seront ainsi approvisionnés dans la semaine.

Les livraisons s’intensifieront par la suite pour atteindre 8 millions de doses à la fin du mois de juin. “Le circuit de distribution du vaccin Moderna aura vocation dans les prochaines semaines à basculer vers le circuit officinal [...], afin, d’une part, de ne pas massivement surcharger la gestion des pharmacies hospitalières des établissements pivots, et, d’autre part, de préparer l’arrivée sur l’ensemble du territoire des autres candidats vaccins qui seront intégrés à ce même circuit”, a précisé le ministère. 

Ce dernier rappelle que ce vaccin à ARN messager présente des contraintes “moins lourdes” que celui de Pfizer, “notamment en termes de température de stockage (-20° C) et de durée de conservation décongelé (30 jours)”, bien que ces contraintes restent fortes.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…