"Nous allons nous appuyer fortement sur les médecins de notre pays" : la stratégie du Gouvernement contre le Covid | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Nous allons nous appuyer fortement sur les médecins de notre pays" : la stratégie du Gouvernement contre le Covid

par les près de 14 millions de personnes présentant un facteur de risque lié à l’âge ou à une pathologie chronique ainsi que certains professionnels de santé”, détaille le chef du Gouvernement. Olivier Véran, lui, a précisé que l’ordre de priorité serait d’abord, les personnes âgées de 75 ans et plus, puis celles de 65 ans et plus et les professionnels de santé et médico-sociaux vulnérables en raison de leur âge ou de leur santé. 

Phase 3 : Printemps 2021

Comme l’a annoncé Emmanuel Macron, la vaccination sera progressivement ouverte au grand public au printemps 2021. Mais il y aura des publics prioritaires : les personnes âgées de 50 à 64 ans, “les professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique” (sécurité, éducation, alimentation), les personnes vulnérables et précaires et ceux qui les prennent en charge, “les personnes qui vivent dans des hébergements confinés ou des lieux clos”, a détaillé Olivier Véran. Ensuite, sera concerné “le reste de la population majeure”. Les mineurs, eux, ne font pas l'objet de recommandations car les études cliniques les plus avancées n'ont pas inclus cette population.

“Dès la première étape et plus encore, lors de la vaccination grand public, nous mettrons l’accent sur ceux qui sont au cœur de toute campagne de vaccination et qui sont les plus à même d’avoir une relation de confiance avec les Français : je veux évidemment parler des professionnels de santé, et en premier lieu des médecins et plus particulièrement des généralistes”, a affirmé Olivier Véran. “Nous allons nous appuyer fortement sur les médecins de notre pays”, promet-il aussi.

Dernier objectif fixé par Jean Castex, répondre à trois objectifs : sécurité, transparence et proximité. Avouant comprendre les réticences et les "craintes exprimées”, le Premier ministre a rappelé que si un vaccin était autorisé, c’était au terme d’une “procédure rigoureuse d’essais et d’évaluations” par des autorités sanitaires indépendantes. De plus, les personnes vaccinées seront suivies dans le cadre d’un “dispositif renforcé de pharmacovigilance et de traçabilité" mis en place par la Cnam et l’ANSM. 

L’ensemble de la stratégie...

14 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…