"Nous avons perdu le contrôle de l’épidémie", alerte le Pr Karine Lacombe | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Nous avons perdu le contrôle de l’épidémie", alerte le Pr Karine Lacombe

en l'état, ce serait probablement la mesure qui aurait le plus d'impact sur la saturation du système de soins. Si on attend, on va souffrir”, a toutefois alerté l’infectiologue. 

La cheffe du service infectiologie de l'hôpital Saint-Antoine a par ailleurs précisé que cette semaine serait déterminante pour sauver Noël. “Il faudra regarder l'impact du couvre-feu, que l'on observera peut-être en fin de semaine prochaine. Si les indicateurs sont encore noirs, alors il faudra prendre des mesures fortes. Autrement, on ne sauvera pas Noël. Si on ne veut pas passer Noël en confinement, il va falloir prendre des mesures avant.” 

Enfin, pour mettre fin à la propagation du virus, Karine Lacombe a appelé à étendre l’usage du masque aux enfants de moins de 11 ans. “Même s'ils sont peu malades et contaminent peut-être moins que d'autres catégories de la population, les enfants demeurent un réservoir du virus, a-t-elle expliqué. Si nous devons agir sur tous les facteurs qui impactent la dynamique de l'épidémie, alors les enfants de 6 à 11 ans sont une tranche de population sur laquelle il faut agir.” 

Dans le même temps, elle a demandé à “appliquer de façon plus stricte” le protocole à l’école, “que l'on aère régulièrement les espaces de vie commune”, et que l'organisation dans les cantines “soit revue” avant la rentrée. 

Le modèle “emmental”

Sur le plateau de LCI, Karine Lacombe a également présenté un modèle visant à expliquer l’importance de respecter collectivement l’ensemble des mesures barrières. Il s’agit du modèle “emmental”, instauré par James Reason, professeur de l’université de Manchester, en 1990 pour expliquer les accidents industriels. Il est également utilisé par la Haute autorité de Santé (HAS) pour expliquer les accidents liés au système de soins. 

“Le principe de ce modèle, c’est de dire que chaque tranche de ce fromage représente une action que l’on pourrait faire, soit pour éviter un accident soit une action qui n’a pas été prise et qui a conduit à l’accident. Chaque de ces tranches, qui ont des trous, signifient qu’en fait chaque action n’est pas efficace à 100%. Mais c’est l'empilement des différentes actions qui permet d’éviter l’accident industriel ou, ici, la contamination par la Covid”, a expliqué la praticienne. 

 

 

[avec AFP]

13 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…