Furosémide Téva : l’enquête est classée | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Furosémide Téva : l’enquête est classée

Le parquet de Paris a classé l’enquête préliminaire pour "tromperie aggravée" et "homicides et blessures involontaires" dans l’affaire du Furosémide Teva en "l'absence d'infraction". Aucune trace de somnifère Zopiclone n'a été trouvée à la place du diurétique mis en cause début juin dans une pharmacie à Saint-Malo. "Teva se félicite des conclusions de l'enquête préliminaire le mettant hors de cause", souligne le laboratoire dans un communiqué, tout en jugeant que "l'origine non médicale de cette affaire ne remet pas en question le bien-fondé de la décision" de rappeler les boîtes...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…