[POINT COVID] Variant Delta : "entre 9% et 10%" des nouveaux cas en France, indique Attal | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

[POINT COVID] Variant Delta : "entre 9% et 10%" des nouveaux cas en France, indique Attal

 

 

 

 

Lundi 28 décembre

 

Une femme de 78 ans et un cardiologue de 65 ans, premiers vaccinés en France

 Une femme de 78 ans a été dimanche 27 décembre, la première personne vaccinée en France contre le Covid-19, à l'hôpital René-Muret de Sevran, en Seine-Saint-Denis. "Je suis émue", a déclaré cette femme, Mauricette, vaccinée vers 11h00 au sein de l'unité de soins de longue durée de cet établissement de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP).

C'est ensuite un médecin cardiologue de 65 ans, le Dr Jean-Jacques Monsuez, qui a été vacciné, peu avant 11h20. Une vingtaine de personnes âgées et de soignants se sont vu administrer le vaccin baptisé Comirnaty dimanche lors du lancement symbolique de la campagne vaccinale française, à Sevran puis au centre gériatrique de Champmaillot, dépendant du CHU de Dijon.

 

Un conseil de défense mardi

Un conseil de défense sanitaire sera organisé mardi en France, alors que plusieurs élus, notamment dans le Grand Est, s'inquiètent d'un rebond de l'épidémie. Le maire de Nancy, Mathieu Klein, a jugé lundi "inéluctable" un reconfinement local. Le maire de Reims Arnaud Robinet avait lancé un appel similaire la semaine dernière.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, n'a pas exclu dimanche l'hypothèse d'un troisième confinement.

 

Vaccins Pfizer-BioNtech : retards de livraison dans l'UE

Les livraisons de vaccins à huit pays européens, dont l'Espagne, subiront un retard de quelques heures en raison d'un problème logistique à l'usine Pfizer en Belgique, annonce le ministère espagnol de la Santé, alors que la campagne de vaccination dans l'Union européenne a débuté ce weekend. Selon le ministre espagnol, il s'agissait d'un problème "lié au contrôle de la température", qui est "apparemment réglé".

 

Plus de 1,76 million de morts dans le monde

La pandémie a fait plus de 1,76 million de morts dans le monde depuis fin décembre, sur plus de 80 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l'AFP lundi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (333.140) et de cas (19,14 millions) depuis le début de la pandémie, devant le Brésil (191.139 morts pour 7,48 millions de cas) et l'Inde (147.901 morts pour 10,21 millions de cas).

Mais en proportion de leur population (respectivement 101, 90 et 11 morts pour 100.000 habitants), ces trois pays sont moins endeuillés que des pays comme la Belgique (166), l'Italie (119), le Pérou (114), l'Espagne (107) ou le Royaume-Uni (104).

 

Chine : condamnation d'une "journaliste citoyenne" qui avait couvert l'épidémie à Wuhan

Zhang Zhan, une "journaliste citoyenne" qui avait couvert l'épidémie à Wuhan, a été condamnée lundi à quatre ans de prison en Chine. A partir de février, elle avait diffusé sur les réseaux sociaux des reportages, notamment sur la situation chaotique des hôpitaux, avant d'être arrêtée en mai pour "provocation aux troubles". Le procès de Zhang Zhan s'est déroulé alors que le régime communiste cherche à faire oublier l'apparition du nouveau coronavirus sur son sol fin 2019. Une équipe de l'OMS est attendue début janvier pour faire le point sur les origines de l'épidémie.

  

AstraZeneca dit avoir "la formule gagnante"

Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca, dont le vaccin mis au point avec l'université d'Oxford pourrait être approuvé dans les prochains jours au Royaume-Uni, affirme avoir trouvé "la formule gagnante" pour être aussi efficace que ses concurrents Pfizer-BioNTech et Moderna. Les essais cliniques avaient montré en novembre une efficacité moyenne de 70%, contre autour de 95% pour les deux autres vaccins. Mais un des protocoles, testés par erreur par le laboratoire britannique sur un groupe réduit de volontaires, affichait une efficacité de 90%, poussant l'entreprise à réaliser une "étude supplémentaire". Le vaccin Oxford-AstraZeneca est très attendu car il est relativement peu coûteux et plus aisé à conserver, ce qui facilite une vaccination à grande échelle.

 

Troisième confinement en Israël

Israël a entamé dimanche 27 décembre son troisième confinement d'au moins deux semaines, une période qui pourrait être étendue à un mois si le nombre des contaminations quotidiennes restait au-dessus des 1.000. Le nombre de personnes contaminées est récemment reparti à la hausse, avec plus de 3.000 nouveaux cas quotidiens ces derniers jours.

Les Israéliens ne peuvent se déplacer à plus d'un kilomètre de leur domicile et la plupart des commerces sont fermés sauf pour les livraisons. Il est toutefois possible de sortir se faire vacciner dans ce pays qui a entamé une campagne éclair visant à immuniser un quart de sa population en un mois.

 

Le variant du coronavirus détecté pour la première fois en France

Un premier cas de contamination par le variant du Covid-19 apparu au Royaume-Uni a été détecté en France vendredi 26 décembre. La présence de ce variant a été confirmée à Tours, chez un Français résidant habituellement au Royaume-Uni. L'homme est asymptomatique et a été isolé à son domicile, a indiqué le ministère de la Santé, qui a annoncé ce premier cas. Il s'agit de la "première contamination au variant VOC 202012/01 du virus de la Covid-19" détectée en France, précise-t-il. Ce variant est apparu en septembre au Royaume-Uni et des études indiquent qu'il pourrait être plus contagieux.

 

 

 

Mercredi 23 décembre

 

Fin de l'isolement pour Castex et Ferrand, testés négatif

Cas contacts du président, le Premier ministre, Jean Castex, et le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, ont mis fin ce mercredi à leur période d'isolement après avoir été testés
négatif au Covid-19. Ils ne présentent aucun symptôme, et ont respecté une période d'isolement de 7 jours, comme recommandé par les autorités de santé

 

L'état de santé de Macron en voie d'"amélioration", déclare l'Elysée

L'état de santé d'Emmanuel Macron, testé positif au Covid-19 jeudi dernier, "présente des signes d'amélioration", a déclaré ce mercredi l'Elysée. Aucune autre information n'a été donnée sur l'évolution de la santé du président, qui reste isolé à la résidence officielle de La Lanterne, à Versailles.

 

"Quelques dizaines" de résidents d'Ehpad concernés par la première vaccination, précise Véran

Le ministre de la Santé a annoncé mardi soir que la première campagne de vaccination contre le Covid-19 débutera dimanche en France dans "deux ou trois" établissements pour personnes âgées et concernera "quelques dizaines de résidents". "Il y aura d'abord deux ou trois établissements concernés. Un du côté de Paris, pas très loin de Paris, un autre du côté de la Bourgogne Franche-Comté et puis éventuellement un troisième qui est en discussion", a-t-il, précisant que les premiers vaccins seraient "livrés samedi" sur le territoire. Lundi 28 et mardi 29, d'autres établissements suivront. De nouvelles livraisons de vaccins, "plus importantes", sont prévues pour "la fin du mois de décembre et au début du mois de janvier".

Face à l'inquiétude grandissante, le ministre a tenté de rassurer en affirmant que le vaccin ne serait pas obligatoire pour effectuer certaines activités. "La vaccination contre le coronavirus ne sera pas obligatoire ni pour prendre un transport en commun ni pour entrer dans un restaurant ni évidemment pour aller travailler", a-t-il réitéré. 

 

En Guadeloupe, la campagne de vaccination débutera début janvier

Lors d'une conférence de presse, mardi 22 décembre, la directrice générale de l'ARS, Valérie Denux, a annoncé que la campagne de vaccination contre le Covid pourra commencer "début janvier", le territoire d'outre-mer venant tout juste de recevoir le congélateur pour la conservation des vaccins. Au vu des conditions météorologiques particulières de la Guadeloupe, l'ARS précise qu'il faut faire preuve d'une vigilance pour ne pas briser "la chaîne du froid". Les premières doses "doivent arriver fin décembre". Les commandes seront quant à elles "renouvelées" en fonction des besoins et des "estimations de volontaires". En Guadeloupe, 39 nouveaux cas de Covid ont été dépistés cette semaine, contre 47 la semaine dernière. Par ailleurs, aucun nouveau décès n'est à déplorer. Au total, 154 personnes ont succombé au virus sur ce territoire. A ce jour, trois personnes sont toujours hospitalisées en réanimation. 

 

Nouvelle variante du Sars-CoV-2 : quatre cas détectés en Belgique début décembre

D'après les autorités sanitaires belges, quatre cas de contamination à la nouvelle variante du Covid-19, circulant au Royaume-Uni, ont été détectés en Belgique "début décembre". "C'est peu de choses, mais il n'est pas impossible qu'il y en ait plus", a précisé à l'AFP Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus en Belgique. Depuis début décembre, aucun autre cas n'a été signalé. Ce médecin spécialiste des maladies infectieuses s'interroge donc sur l'intérêt de fermer les frontières : "Est-ce que l'ennemi n'est pas déjà parmi nous? Je ne sais pas mais ce n'est pas impossible", ajoutant que "cette fermeture était peut-être déjà trop tardive puisqu'on a commencé à trouver des cas de cette souche anglaise au mois de septembre".

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, des formes similaires ont été détectées en très faible nombre en Australie (un cas), au Danemark (9), aux Pays-Bas (1) ou en Afrique du Sud. L'Italie a elle ayssu annoncé un premier cas de cette nouvelle variante, détecté ce dimanche.

 

Mardi 22 décembre

 

L'état de santé d'Emmanuel Macron est "stable", indique l'Elysée

L'état de santé d'Emmanuel Macron, diagnostiqué positif au Covid jeudi dernier, "demeure stable" par rapport à hier, a déclaré ce mardi l'Elysée. Le président, qui a fêté hier son 43e anniversaire, s'est isolé à la résidence officielle de La Lanterne, à Versailles, depuis jeudi soir, jour où il a été testé après avoir souffert de fatigue, toux et courbatures. Il a promis de "rendre compte chaque jour de l'évolution de la maladie". Il a présidé lundi en visioconférence un Conseil des ministres dont des images ont été exceptionnellement diffusées.

 

A Taiwan, un premier cas de transmission locale depuis avril

Après plus de 250 jours sans contamination, Taïwan a enregistré ce mardi un cas de transmission locale. Il s'agit d'une femme âgée d'une trentaine d'années qui avait été en contact avec un "pilote étranger", porteur du virus, qui travaillait pour une compagnie taïwanaise. Depuis le 12 avril, les cas de Covid recensés sur l'île n'était que des cas importés. Cette nouvelle est donc vécue comme un revers pour cette île qui avait pris des mesures drastiques pour éviter la propagation du virus. Au total, le pays a enregistré depuis le début de la crise 770 cas et sept décès.

 

Joe Biden, futur président des Etats-Unis, s'est vacciné contre le Covid

Alors que la campagne de vaccination contre le Covid a déjà commencé depuis plusieurs jours aux Etats-Unis, avec l'autorisation d'urgence accordée aux vaccins Pfizer/ BioNTech et Moderna, le futur président, Joe Biden, a reçu lundi devant les caméras de télévision sa première dose de vaccin dans un hôpital de Newark (Delaware). "J'ai hâte de recevoir la seconde dose!" a-t-il déclaré. Remerciant les "vrais héros", le démocrate a ajouté : "Je fais cela pour montrer que les gens doivent être prêts à se faire administrer le vaccin lorsqu'il sera disponible, il n'y a pas de quoi s'inquiéter." A ce jour, les Etats-Unis ont passé la barre des 18 millions de cas recensés.

 

La campagne de vaccination commencera dimanche en France

Après l'avis favorable de l'Agence européenne du vaccin au médicament Pfizer/ BioNTech, le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a déclaré sur Twitter que les premières doses seront administrées sur notre sol ce dimanche. "L'agence européenne du médicament vient d'autoriser le vaccin Pfizer. Cette semaine devraient intervenir l'avis de la Commission européenne, de la Haute Autorité de Santé, et les premières livraisons. Début de la campagne de vaccination française et européenne dimanche !" a-t-il écrit. Un début qui devrait être toutefois "progressif". Cette campagne débutera dans les Ehpad avec les résidents et les personnels, a précisé le porte-parole du Gouvernement, Gabriel Attal. Au total, ce sont près d'un million de personnes (résidents et personnels à risque) qui devraient être vaccinés en priorité. 

L'avis de la HAS devrait quant à lui être publié le 23 ou le 24 décembre, selon le ministère.

La porte-parole du Synerpa, syndicat des maisons de retraite privées, a précisé ce mardi que les premières vaccinations contre le Covid-19 débuteront dimanche à "très petite échelle" dans des unités de soins de longue durée et établissements pour personnes âgées d'Île-de-France "volontaires". Interrogé sur LCI, Pascal Champvert, président de l'association de directeurs de maisons de retraite AD-PA, a de son côté indiqué que "l'essentiel de la vaccination va commencer courant janvier, probablement plus autour du 10 ou du 15", la journée de dimanche sera ainsi surtout "symbolique".

 

Lundi 21 décembre

 

Plusieurs pays se reconfinent à l'approche des fêtes

A l'approche des fêtes de fin d'année, plusieurs pays d'Europe durcissent les mesures prises afin de contenir la troisième vague de la pandémie qui menace.

Au Royaume-Uni, il semble que la propagation du Covid-19 soit alimentée par une nouvelle variante du virus qui se transmet "bien plus facilement", a déclaré samedi le Premier ministre Boris Johnson au cours d'une conférence de presse. "Rien n'indique qu'il est plus mortel ou qu'il cause une forme plus sévère de la maladie" ou qu'il réduit l'efficacité des vaccins, a-t-il toutefois ajouté. Déjà soumis à de sévères restrictions, les habitants de la capitale et du sud-est de l'Angleterre vont être placés sous un nouveau niveau d'alerte, le quatrième, le plus élevé. Ils auront pour consigne de rester chez eux et les commerces non essentiels ne pourront plus rouvrir après avoir baissé leur rideau samedi, mettant un terme aux achats de Noël de dernière minute.

Après la découverte aux Pays-Bas d'un cas de contamination par une variante du coronavirus, le gouvernement néerlandais a suspendu dimanche tous les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni.  Les Pays-Bas font face à un rebond de l'épidémie et ont imposé un confinement jusqu'à la mi-janvier, les écoles et commerces non-essentiels étant fermés.

L'Italie qui, avec le Royaume-Uni, est le pays d'Europe le plus durement frappé par la pandémie avec plus de 68.000 morts, va, elle aussi, se reconfiner pour les fêtes. Toute l'Italie sera classée "rouge" pour les fêtes, mais les Italiens auront le droit de sortir de chez eux pour participer à un repas de famille en nombre limité, a annoncé un décret publié samedi.

 

L'OMS appelle ses membres à "renforcer leurs contrôles" en Europe

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle ses membres en Europe à "renforcer leurs contrôles" du fait de la nouvelle variante du coronavirus circulant au Royaume-Uni, a indiqué dimanche sa branche européenne.

 

Macron présente "encore des symptômes" du Covid-19

Emmanuel Macron, testé positif au Covid-19 jeudi, présente lundi "encore des symptômes" et son état de santé est "stable", a indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Le président, qui fête ce lundi son 43e anniversaire, "présente encore des symptômes" du virus, selon un bilan effectué lundi matin par son médecin, a-t-il précisé.

 

 

Vendredi 18 décembre

Plus de 18.000 nouveaux cas de Covid en 24 heures, "évolution préoccupante" 
Plus de 18.000 nouveaux cas de contamination par le Covid-19 ont été confirmés ces dernières 24 heures et "l'évolution de l'épidémie est préoccupante" en France, a indiqué jeudi le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. Précisément 18.254 personnes supplémentaires ont été testées positives, contre 17.615 mercredi. Le taux de positivité des tests est en très légère baisse à 6,1% (6,2% la veille). La pression sur les services de réanimation continue de s'alléger légèrement, puisqu'ils accueillaient mercredi 2.808 patients atteints du Covid-19, contre 2.840 la veille. Les admissions étaient de "plus de 150" ces dernières 24 heures, contre 220 la veille. Le nombre de patients en réanimation, utile pour évaluer la pression sur les services hospitaliers, était descendu sous la barre des 3.000 jeudi dernier pour la première fois depuis fin octobre. Le nombre total de personnes hospitalisées s'élève à 25.182 (dont 1.362 nouvelles admissions), un chiffre en légère baisse par rapport à mardi (25.282). Le total des décès depuis le début de l'épidémie en mars dernier s'élève à 59.619 selon Jérôme Salomon, soit 258 de plus que le chiffre de mercredi. 

 

L'exécutif promet "la transparence" sur la santé d'Emmanuel Macron
Emmanuel Macron "a des symptômes réels : une toux et une fatigue importantes", a déclaré sur BFMTV jeudi soir le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, en promettant la transparence sur la santé du chef de l'Etat, testé positif au Covid-19 jeudi matin.  Le président a également de la fièvre, a ajouté l'Elysée. Gabriel Attal a par ailleurs affirmé que les Français seraient tenus au courant de sa santé et que sur ce point, "la transparence sera la règle", sans préciser sous quelle forme ni si un bulletin de santé sera publié tous les jours. "Un tracing de ses cas contact a été organisé immédiatement, dès ce matin" par les organismes de santé ou parfois par l'Elysée, a-t-il souligné. Interrogé sur les nombreuses rencontres du chef de l'Etat cette semaine, dont un déjeuner et un dîner à l'Elysée avec plus d'une dizaine de personnes, au-delà des six maximum recommandés, Gabriel Attal a estimé que le président avait "une vigilance absolue des gestes barrières" et qu'il "rencontre énormément de monde, se déplace beaucoup" et que "s'il n'avait pas cette vigilance absolue, il aurait été contaminé plus tôt".

 

Plaintes après le diner à l'Elysée
L'avocat Fabrice Di Vizio a annoncé avoir déposé deux plaintes au nom de l'Association victimes voronavirus France et de l'association de commerçants les Pendus pour mise en danger de la vie d'autrui lors du dîner à l'Elysée qui a réuni autour d'une même table Emmanuel Macron et une dizaine de représentants politiques. Une première plainte est déposée au pénal contre l'ensemble des participants, hormis le Président, qui bénéficie de l'immunité, et de Jean Castex, poursuivi dans le cadre de la seconde plainte, devant la Cour de justice de la République. Pour l'avocat, qui reproche aux dirigeants leur manque d'exemplarité dans l'application des mesures barrières, ce "long dîner sur des sujets ne revêtant pas de caractère d'urgence" viole le couvre-feu en vigueur depuis la veille.

 

La Polynésie franchit le cap des 100 morts
La Polynésie française a dépassé jeudi le cap des 100 décès dus au Covid-19, selon les derniers chiffres publiés par les autorités, et malgré l'instauration d'un couvre-feu, "la décroissance du nombre de cas est lente", a indiqué à l'AFP le ministre de la Santé de cette collectivité du Pacifique, Jacques Raynal.  Trois morts supplémentaires sont à déplorer ces dernières 24 heures, portant à 101 le nombre total de victimes du Covid-19, et 54 personnes sont toujours hospitalisées, dont 19 en réanimation. Depuis le début de la crise sanitaire, 16.118 cas positifs ont officiellement été détectés pour une population d'environ 280.000 habitants.  

 

Mortalité sous-évaluée pour non prise en compte d'arrêts cardiaques à domicile selon une étude
Les chiffres de mortalité dus au Covid-19 sont sous-évalués, dans une proportion qui serait de 12,4%, car ils ne prennent pas en compte les décès à domicile de patients victimes d'arrêt cardiaque, selon une étude publiée le 14 décembre par une équipe de recherche lilloise. "Il nous paraissait inimaginable que les gens ne meurent du Covid-19 qu'à l'hôpital et en EHPAD, ce qui nous a été confirmé par les remontées du terrain de la part des urgentistes", résume pour l'AFP le Pr Hervé Hubert, président du Registre national des arrêts cardiaques (RéAC). "Ils faisaient régulièrement état de cas de patients Covid victimes d'arrêt cardiaque chez eux. Nous leur avons alors demandé de diagnostiquer systématiquement si les patients décédant d'arrêts cardiaques étaient aussi touchés par le Covid-19", poursuit le Pr Hubert, du département Santé publique de l'Université de Lille (ULR 2694). Publiée lundi dans la revue BMC Medical Research Methodology et rapportée jeudi par La Voix du Nord, cette étude confirme l'hypothèse: selon le Pr Hubert, "les décès à domicile représenteraient 12,4% du bilan des décès liés à la Covid-19 enregistré à l'hôpital et dans les EHPAD", qui servent de base aux statistiques sur la mortalité lié au virus. "C'est une information que n'avait pas la Direction générale de la Santé ou Santé publique France", a-t-il affirmé. Cette étude a été réalisée sur une période de 45 jours entre début mars et mi-avril durant la première vague de l'épidémie, auprès de 20 centres SMUR répartis sur tout le territoire et représentant 10% de la population.

 

Universités : retour partiel des étudiants en présentiel "dès le 4 janvier"
La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a fixé jeudi comme objectif une reprise partielle des étudiants en présentiel dans les universités "dès le 4 janvier", pour les publics les plus fragiles tels que les premières années. "L'objectif, on est en train d'y travailler, c'est qu'on puisse reprendre le présentiel dès la rentrée de janvier, donc ça dépend des établissements, c'est entre le 4 et le 11 janvier", a-t-elle dit, interrogée sur RMC. Il ne s'agira pas d'une rentrée pour l'ensemble des étudiants. Ça ne sera "pas pour tout le monde et pas à 100% car il faut que l'on soit encore extrêmement vigilants" vis-à-vis de l'épidémie de Covid-19, a-t-elle précisé, soulignant la priorité donnée aux "publics les plus fragiles".   "Globalement, ces publics sont les étudiants en première année qui l'an dernier étaient en Terminale, et qui n'ont pas eu le deuxième semestre en présentiel et qui ont déjà du mal à rentrer dans l'Enseignement supérieur ; les étudiants en situation de handicap et puis aussi les étudiants internationaux qui sont en risque de décrochage", a énuméré la ministre. Pour ces derniers, Frédérique Vidal a parlé de "double peine car non seulement ils sont loin de chez eux, de leur famille et en plus ils sont confinés en général dans de tout petits appartements".

 

L'Agence européenne des médicaments avance au 6 janvier sa décision sur le vaccin Moderna
L'Agence européenne des médicaments (AEM) va avancer d'une semaine, au 6 janvier, l'examen et la possibleautorisation du vaccin Moderna, a annoncé jeudi cette institution. Les concepteurs américains du Moderna ayant envoyé des données supplémentaires plus vite que prévu, l'AEM se réunira donc le 6 janvier en session "extraordinaire", soit six jours avant la date initialement prévue du 12 janvier, pour "rendre ses conclusions, si cela est possible", a indiqué l'institution européenne, basée à Amsterdam.  

 

L'Allemagne enregistre un record d'infections en 24h à plus de 30.000
L'Allemagne a enregistré un record d'infections au Covid-19 en seulement 24 heures qui ont dépassé pour la première fois depuis l'apparition du virus les 30.000, selon les données définitives annoncées jeudi par l'institut de veille sanitaire RKI. Après avoir annoncé dans un premier temps 26.923 nouvelles infections en 24 heures, l'institut Robert-Koch a indiqué qu'il fallait ajouter 3.500 cas nouvellement enregistrés dans la région du Bade-Wurtemberg et qui n'avait pas été pour des raisons techniques encore comptabilisés. Cela porte à 30.423 le nombre de nouvelles infections en 24 heures, soit un niveau jamais atteint jusqu'ici.

 

Poutine dit qu'il se fera vacciner quand ce "sera possible" pour sa catégorie d'âge
Le président russe Vladimir Poutine a assuré lundi qu'il se fera vacciner contre le coronavirus "dès que ce sera possible" pour sa catégorie d'âge, vantant le vaccin Spoutnik V, "bon et sûr", développé par son pays. "J'écoute les recommandations de nos spécialistes et donc, pour le moment, comme le recommandent les experts, je ne l'ai pas fait, mais je le ferai absolument dès que cela sera possible", a expliqué le président de 68 ans lors de sa conférence de presse annuelle.

 

Jeudi 17 décembre

Emmanuel Macron diagnostiqué positif au Covid
Emmanuel Macron a été testé positif jeudi au Covid-19 et va s'isoler pendant sept jours, a annoncé l'Elysée. Après le diagnostic établi par "des tests RT-PCR réalisés dès l'apparition de premiers symptômes", le chef de l'Etat "s'isolera pendant 7 jours" mais "continuera de travailler et d'assurer ses activités à distance", ajoute la présidence dans un communiqué.

 

La France se coordonne avec ses voisins
La France a commencé à se coordonner avec ses voisins européens avant le début des campagnes de vaccination contre le Covid-19 notamment concernant les régions frontalières, a annoncé mercredi le ministère de la Santé. "La France a réuni les ministres de la santé (ou leurs représentants) de ses principaux voisins allemand, belge, espagnol, italien, luxembourgeois, néerlandais, suisse le mardi 15 décembre en visioconférence pour échanger et coordonner leurs stratégies de vaccination Covid-19, notamment au regard des enjeux spécifiques pour les populations transfrontalières", a indiqué le ministère dans un communiqué. Il s'agissait notamment de "promouvoir la coordination du début des campagnes de vaccination" et de "garantir la cohérence et l'efficacité des campagnes de vaccination auprès des populations transfrontalières", selon le communiqué. Les participants sont également convenus de "partager rapidement les informations en matière de pharmacovigilance".

 

L'OMS préconise le masque lors des fêtes face au "risque élevé" de rebond de l'épidémie
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande le port du masque lors des réunions familiales de Noël et des fêtes de fin d'année en Europe, a-t-elle annoncé mercredi, avertissant d'un "risque élevé" de reprise de l'épidémie début 2021. Compte tenu de l'évolution de la pandémie de Covid-19 en Europe, "il existe un risque élevé de nouvelle résurgence dans les premières semaines et les premiers mois de 2021", a indiqué la branche européenne de l'OMS dans un communiqué.

 

Plus de 137.000 Britanniques ont commencé à être vaccinés
Plus de 137.000 personnes au Royaume-Uni, premier pays occidental à avoir commencé sa campagne de vaccination il y a une semaine, ont reçu leur première dose du vaccin Pfizer-BioNTech, a annoncé mercredi le ministère de la Santé. Ce vaccin, que le Royaume-Uni est le premier pays dans le monde à avoir autorisé, nécessite deux doses, la seconde 21 jours après la première. Devant les députés, le Premier ministre Boris Johnson a salué un "bon départ" pour la campagne de vaccination, répondant aux critiques de l'opposition sur sa gestion de la pandémie, qui a fait près de 65.000 morts dans le pays, le bilan le plus élevé en Europe avec l'Italie. "La majorité" de ces vaccins ont été administrés à des plus de 80 ans, employés des maisons de retraite et du système public de santé, a précisé dans un communiqué le ministère de la Santé.

 

L'Allemagne prévoit de commencer sa campagne de vaccination le 27 décembre 
 L'Allemagne prévoit de débuter sa campagne de vaccination contre le Covid-19 le 27 décembre en commençant par ses maisons de retraite, ont indiqué mercredi les autorités allemandes. "Le ministre fédéral de la santé, Jens Spahn, a informé la Conférence des ministres de la santé (GMK) de l'approbation et de la fourniture prévues du vaccin de BioNTech. La date de début des vaccinations contre le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 est fixée au 27 décembre", selon un communiqué du comité de l'organisme rassemblant tous les ministres de la santé régionaux allemands.

 

Bilan record aux Etats-Unis, plus de 3.700 morts et 250.000 cas en 24 heures
Les Etats-Unis ont enregistré mercredi un très lourd bilan de plus de 3.700 morts et 250.000 cas de Covid-19 en une seule journée, un double record depuis le début de la pandémie, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins. Le pays est confronté depuis plus d'un mois à un rebond spectaculaire de l'épidémie. Quelque 113.000 personnes sont par ailleurs actuellement hospitalisées à cause du virus, selon les données du ministère américain de la Santé. Il s'agit là aussi d'un plus haut. Précisément, le pays a déploré 3.784 morts entre mardi et mercredi, selon un relevé effectué chaque jour à 20H30 locales par l'AFP des chiffres de l'université, actualisés en continu.  C'est la troisième fois que les Etats-Unis franchissent la barre des 3.000 morts quotidiens en une semaine. Le précédent record de morts en 24 heures remontait à fin avril, au plus fort de la première vague -- qui n'est jamais vraiment retombée dans le pays. 

 

Espagne : la hausse des cas de Covid-19 est "inquiétante"
Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez a qualifié mercredi d'"inquiétante" la situation épidémique en Espagne, en raison d'un rebond des cas de Covid-19 ces derniers jours, n'excluant pas de proposer un durcissement des restrictions pour Noël. L'Espagne a été un des premiers pays européens à subir la deuxième vague de contagions et à imposer de nouvelles mesures, mais la situation s'était nettement améliorée ces dernières semaines, avec une réduction de près de moitié de l'incidence en novembre. Mais "ces derniers jours, nous observons une hausse inquiétante du nombre de cas", a déclaré le dirigeant socialiste devant la chambre des députés. Depuis début décembre, environ 9.000 nouveaux cas sont notifiés chaque jour par le ministère de la Santé. Ce chiffre a même dépassé les 10.000 mardi soir.

 

Nombre record d'infections en 24H au Brésil
Le Brésil a enregistré mercredi 70.574 nouveaux cas de Covid-19 en une journée, le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie, qui a fait plus de 183.000 morts dans le pays. Le précédent record d'infections était de 69.074 cas, le 29 juillet.   Au cours des dernières 24 heures, 936 décès ont été enregistrés, sur un total de 183.735 comptabilisés depuis mars, selon le ministère de la Santé. De son côté, les autorités de Sao Paulo ont fait état d'un premier cas de réinfection. Il s'agit d'une femme de 41 ans, qui avait déjà contracté le coronavirus en juin. Depuis début novembre, le géant sud-américain connaît une recrudescence des cas et des décès qui inquiète les autorités médicales à la veille des fêtes de fin d'année.

 

L'Afrique du Sud atteint 21% de positivité aux tests
L'Afrique du Sud a dépassé dimanche la barre de 10.000 cas positifs en 24 heures, atteignant 21% de positivité aux tests Covid, s'est inquiété le ministre de la Santé dans un communiqué. En début de semaine dernière, ce chiffre était déjà de 8.000 nouveaux cas par jour en moyenne, ce qui avait incité le président Cyril Ramaphosa à annoncer de nouvelles restrictions, notamment un couvre-feu anticipé à 23H00 et la fermeture ponctuelle pendant les fêtes de nombreuses plages du sud-est du pays en ce début d'été austral.

 

 

 

Mercredi 16 décembre

Le nombre de nouveaux cas quotidiens dépasse 11.500
11.532 tests positifs ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, selon Santé publique France, contre 3.063 lundi, jour où les chiffres des nouveaux cas sont toujours à des niveaux beaucoup moins élevés, parce que moins de tests sont pratiqués le week-end. La semaine dernière, 12.000 nouveaux cas quotidiens en moyenne étaient enregistrés, largement au-dessus des 5.000 qu'espérait atteindre le gouvernement pour la mi-décembre.   Le taux de positivité reste stable à 6,2%. A l'hôpital, la situation continue à s'améliorer légèrement : 2.871 patients atteints des formes les plus graves de la maladie se trouvaient mardi dans les services de réanimation, soit 25 de moins que la veille. Cet indicateur, utile pour évaluer la pression sur les services hospitaliers, était descendu sous la barre des 3.000 jeudi dernier pour la première fois depuis fin octobre.  Au total, 25.207 patients étaient hospitalisés en France avec un diagnostic de Covid-19, en baisse de 242 par rapport à lundi. Le nombre de décès dus au Covid-19 depuis le début de l'épidémie dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux s'établit à 59.072 morts. 40.653 décès ont eu lieu en milieu hospitalier, dont 314 au cours des dernières 24 heures, indique Santé publique France .18.419 se sont produits dans les établissements pour personnes âgées et dépendantes (Ehpad) et les établissements médico-sociaux, soit 483 de plus depuis la dernière mise à jour de ces chiffres, vendredi, complète le site gouvernemental dédié aux statistiques de l'épidémie. 

 

Mesures renforcées pour les fêtes de fin d'année en Guyane, le carnaval annulé
Carnaval annulé, couvre-feu étendu : la préfecture de Guyane a annoncé mardi le renforcement des mesures pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 à l'approche des fêtes de fin d'année.  Annonce particulièrement attendue, le carnaval de Guyane n'aura pas lieu en 2021. Les festivités, qui durent plusieurs semaines entre janvier et février, se déroulent dans les dancings et dans les rues, et les soirées, qui attirent des milliers de festivaliers, se terminent au petit matin. "Il faudra réfléchir à une autre temporalité", a déclaré Paul-Marie Claudon, secrétaire général des services de l'État, le département n'ayant pour l'instant pas de préfet titulaire.  A partir du 18 décembre au soir et jusqu'au 4 janvier, un couvre-feu sera appliqué de 21h à 5h dans cinq communes de Guyane: Cayenne, ainsi que Matoury, Rémire-Montjoly, Macouria et Kourou, soit une population d'environ 158.000 personnes, a-t-il ajouté.

 

Nouveau record de près de 250.000 cas en 24H aux Etats-Unis 
Les Etats-Unis ont enregistré mardi un nouveau record de contaminations avec plus de 248.000 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, qui font référence. Dans le même temps, le pays, confronté à un rebond spectaculaire de l'épidémie depuis plus d'un mois, a déploré 2.706 morts de la maladie, selon un relevé effectué chaque jour à 20H30 locales par l'AFP des chiffres de l'université, actualisés en continu. Les records de contaminations se sont enchaînés depuis deux semaines dans le pays. La barre des 200.000 cas quotidiens a été dépassée sur 10 des 13 

derniers jours. Le nombre de personnes hospitalisées est aussi à un plus haut depuis le début de la pandémie, avec 113.000 patients occupant des lits pour cause de Covid-19, selon les données actualisées mardi du ministère américain de la Santé.

 

Les Etats-Unis autorisent le premier test Covid-19 à domicile et sans ordonnance
Les Etats-Unis ont autorisé mardi la commercialisation du premier test Covid-19 à domicile et sans ordonnance, qui pourra indiquer la présence du virus en 20 minutes et sera vendu environ 30 dollars. L'autorisation du test par l'agence américaine du médicament (FDA) est une "étape majeure" dans la lutte contre le Covid-19, a salué son chef Stephen Hahn. "Nous aidons les Américains à accéder à plus de tests" et "à réduire le poids qui pèse sur les laboratoires", a-t-il ajouté.

 

Biden prêt à se faire vacciner "en public" contre le Covid-19
Le président élu américain Joe Biden s'est dit mardi prêt à se faire vacciner "en public" contre le Covid-19 dès qu'il le pourra, au lendemain du lancement par les Etats-Unis d'une vaste campagne nationale de vaccination. L'immunologiste Anthony Fauci, un scientifique très respecté désigné par Joe Biden comme conseiller principal pour la lutte contre le virus, "a recommandé que je sois vacciné le plus tôt possible", a expliqué le futur président à des journalistes dans le Delaware. "Je veux m'assurer que ce soit fait selon la procédure et quand je le ferai, vous serez prévenus et je le ferai en public", a affirmé Joe Biden, qui à 78 ans fait partie des personnes à risque.

 

Nombre record de morts en Allemagne au premier jour du reconfinement
L'Allemagne a annoncé mercredi avoir enregistré un nombre record de décès liée à la pandémie de Covid-19, au premier jour de l'entrée en vigueur d'un reconfinement partiel pour tenter de limiter la propagation de la pandémie. Au total, 952 personnes sont mortes au cours des dernières 24 heures tandis que 27.728 nouvelles infections de coronavirus ont été recensées, selon l'institut de veille sanitaire Robert Koch, un niveau proche du record record journalier atteint vendredi dernier.

                

Fête clandestine à Marseille: enquête ouverte pour "mise en danger de la vie d'autrui"
Une enquête a été ouverte, notamment pour "mise en danger de la vie d'autrui", après la tenue à Marseille ce week-end d'une fête clandestine réunissant 500 personnes et dont les organisateurs sont activement recherchés, a-t-on appris mardi de source judiciaire. "Quatre personnes ont été placées en garde à vue lundi dans ce dossier sur la base d'une infraction de mise en danger de la vie d'autrui", a indiqué à l'AFP la procureure de Marseille Dominique Laurens précisant que le parquet avait demandé une qualification supplétive pour "travail dissimulé". Il s'agissait du locataire de la salle, du propriétaire des lieux, de la gérante qui avait loué le matériel et du DJ qui animait la soirée, a précisé une source policière.

 

L'agence européenne des médicaments se réunit le 21 décembre sur le vaccin Pfizer-BioNTech
L'Agence européenne des médicaments (AEM) doit se réunir le 21 décembre afin de se pencher sur le sort du vaccin Pfizer-BioNTech, a annoncé mardi l'AEM dans un communiqué. L'AEM a avancé d'une semaine la réunion intialement prévue pour le 29 décembre, au cours de laquelle elle doit annoncer si elle autorise ou non le vaccin Pfizer-BioNTech, rapporte l'agence européenne, précisant avoir reçu des données supplémentaires à ce sujet.

 

Vaccin: l'Allemagne table sur une autorisation en Europe "avant Noël"
L'Allemagne table sur une autorisation du vaccin contre le Covid-19 dans l'Union européenne "avant Noël", a indiqué mardi le ministre de la Santé, Jens Spahn, alors que les autorités sanitaires européennes évoquent jusqu'ici une décision au plus tard le 29 décembre. "L'objectif est de parvenir à une autorisation avant Noël, nous voulons commencer la vaccination avant la fin de l'année", a affirmé, lors d'une conférence de presse, le ministre dont le gouvernement s'impatiente face au temps pris par les autorités européennes pour approuver le vaccin contre le Covid-19 déjà utilisé par plusieurs pays.

 

La Norvège prolonge ses restrictions anti-Covid jusqu'à la mi-janvier
La Norvège, où le taux de contamination au Covid-19 est l'un des plus faibles d'Europe, a annoncé mardi la prolongation jusqu'à la deuxième quinzaine de janvier de ses restrictions sanitaires pour éviter un rebond de l'épidémie. "La situation reste instable et peut changer rapidement", a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre norvégien de la Santé, Bent Høie, en citant notamment les risques de contamination accrus dus aux déplacements liés aux fêtes de fin d'année. "C'est pourquoi nous conservons les mesures nationales jusqu'à la deuxième moitié de janvier. Nous réévaluerons alors", a-t-il ajouté.

 

L'Arabie saoudite va commencer à vacciner sa population
L'Arabie saoudite a annoncé mardi le début d'une campagne massive de vaccination de la population contre le nouveau coronavirus, quelques jours après avoir approuvé le vaccin de l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech. "Le ministère de la Santé a annoncé le début de l'enregistrement de tous les citoyens et résidents pour obtenir le vaccin contre le coronavirus à partir d'aujourd'hui (mardi)", a indiqué l'agence de presse officielle SPA.

 

 

 

Mardi 15 décembre

3.063 nouveaux cas en 24 heures en France
Quelque 3.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés dans les dernières 24 heures, en baisse par rapport aux lundis des semaines précédentes, selon les chiffres rendus publics à la veille de la fin du deuxième confinement. Le site chiffre à 3.063 le nombre de nouveaux cas de contaminations enregistrés lundi sur les dernières 24 heures. Les lundis, les chiffres des nouveaux cas sont toujours à des niveaux beaucoup moins élevés que les autres jours de la semaine, parce que moins de tests sont pratiqués le week-end. La veille, 11.533 nouveaux cas de coronavirus avaient été enregistrés, bien au-dessus de l'objectif gouvernemental de 5.000 cas par jour. Le nombre de patients en réanimation (les cas les plus graves) est de 2.896, dont 210 entrés ces dernières 24 heures (contre 89 la veille), selon Santé Publique France. Cet indicateur était descendu sous la barre des 3.000 jeudi dernier pour la première fois depuis fin octobre. La France compte 25.449 patients hospitalisés pour cause de Covid-19. Au cours des dernières 24 heures, 372 personnes sont décédées de la maladie.

 

Soirée clandestine dans les Hauts-de-Seine : 120 personnes verbalisées
Plus d'une centaine de participants à une soirée clandestine dans la nuit de samedi à dimanche à Asnières (Hauts-de-Seine) ont été verbalisées pour non-respect des mesures de confinement anti-Covid, a-t-on appris lundi de source policière. Vers 03H00 du matin, les forces de l'ordre sont intervenues à Asnières dans une salle de réception privée pour faire cesser une soirée et ont verbalisé l'ensemble des convives, soit 120 personnes, a-t-on précisé de même source. L'organisatrice de la soirée et le propriétaire du matériel de sonorisation ont été placés en garde à vue, a encore indiqué la police, qui a ouvert une enquête.

 

Singapour approuve le vaccin Pfizer-BioNTech
Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 et attend les premières livraisons d'ici fin décembre, a indiqué lundi le Premier ministre Lee Hsien Loong. La vaccination sera volontaire mais "fortement" recommandée, a expliqué le dirigeant singapourien au cours d'une allocution télévisée.  "Parce qu'en vous vaccinant vous ne vous protégez pas seulement vous-mêmes. Vous aidez à protéger les autres, notamment vos proches". La cité-Etat d'Asie du Sud-Est est ainsi parmi les premiers pays au monde à donner son feu vert à un vaccin contre le Covid-19. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, Bahreïn, l'Arabie saoudite et le Mexique ont déjà approuvé le vaccin de l'alliance américano-allemande.

 

Les Etats-Unis dépassent la barre des 300.000 morts 
Plus de 300.000 personnes sont décédées du Covid-19 aux Etats-Unis, selon un relevé lundi du comptage de l'université Johns Hopkins, le jour du lancement d'une campagne de vaccination massive dans le pays le plus endeuillé au monde. La première puissance économique mondiale continue d'enregistrer record sur record, dépassant régulièrement les 200.000 cas quotidiens et les 2.500, voire 3.000, décès par jour.

 

Une soignante new-yorkaise, première personne vaccinée aux Etats-Unis
Une infirmière new-yorkaise est devenue lundi la première personne à se faire vacciner contre le Covid-19 aux Etats-Unis, pays le plus endeuillé au monde par le coronavirus. "Premier vaccin administré. Félicitations aux Etats-Unis, félicitations au MONDE!", a tweeté le président Donald Trump.

 

Une aide-soignante de Toronto devient la première personne vaccinée au Canada
Une aide-soignante de Toronto est devenue lundi la première personne à se faire vacciner contre le Covid-19 au Canada, selon les images retransmises en direct sur les télévisions locales. L'injection reçue par Anita Quidangen dans un hôpital de la capitale de l'Ontario marque le début d'une campagne de vaccination historique au Canada, moins d'une semaine après l'approbation du vaccin de Pfizer-BioNTech par les autorités.

 

Vaccins : appel international à considérer les enseignants comme "prioritaires"
L'Unesco et l'Internationale de l'Éducation ont appelé lundi les gouvernements à inclure les enseignants dans les groupes prioritaires pour la vaccination contre le Covid-19, rappelant leur rôle sur "la ligne de front" durant la pandémie. Dans un appel conjoint sur les réseaux sociaux, Audrey Azoulay, la directrice générale de l'agence onusienne en charge de l'éducation basée à Paris, et David Edwards, le secrétaire général d'Éducation Internationale, fédérant des organisations nationales de personnels de l'éducation, soulignent le travail essentiel des enseignants et autres personnels des écoles, pour les apprenants et pour les sociétés au sens large.

 

Espagne : les premiers vaccins anti-Covid attendus vers le 4 janvier
L'Espagne espère recevoir les premiers vaccins contre le Covid-19 aux alentours du 4 janvier, a annoncé lundi le ministre de la Santé Salvador Illa. "Le 29 décembre nous aurons déjà, très probablement, une première autorisation" pour le vaccin développé par Pfizer et BioNTech, sur lequel doit se prononcer l'Agence européenne du médicament (EMA) avant cette date, a souligné le ministre lors d'une rencontre virtuelle. Mais "les vaccins n'arriveront pas tous le 4 ou le 5 janvier, ils arriveront progressivement, au fur et à mesure de leur production", a-t-il précisé.

 

Pays-Bas : le Premier ministre annonce un confinement de cinq semaines
Un confinement de cinq semaines va entrer en vigueur cette semaine aux Pays-Bas pour tenter de limiter l'expansion du Covid-19, a annoncé lundi le Premier ministre Mark Rutte. "Les Pays-Bas vont fermer pour cinq semaines", a déclaré M. Rutte dans une allocution télévisée depuis le siège du gouvernement à La Haye, devant lequel étaient rassemblés des manifestants.

 

Le nombre d'hospitalisations en Suède égale son pic d'avril
Le nombre d'hospitalisations en Suède du fait du Covid-19 a égalé lundi son pic du mois d'avril, a-t-on appris auprès de l'autorité des affaires sociales, alors que le pays à la stratégie atypique connaît une nette surmortalité du fait de la deuxième vague. Le nombre de patients hospitalisés pour le Covid dans le royaume a atteint 2.406 personnes, contre 2.412 lors de son record du 20 avril, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'autorité. Le nombre de ces patients se trouvant en soins intensifs est en revanche moindre, avec une part de 10,5% contre 22% en avril, a-t-elle précisé. La Suède a annoncé la semaine dernière 447 décès liés au Covid-19, en hausse de 16% par rapport à la semaine précédente, atteignant un nouveau record pour la deuxième vague, selon les données officielles compilées par l'AFP. Au printemps, la semaine la plus mortelle avait été atteinte entre le 10 et 16 avril, avec 692 décès.

 

 

Lundi 14 décembre

11.500 nouveaux cas en 24 heures
11.533 cas de Covid-19 ont été enregistrés dans les dernières 24 heures, bien au-dessus de l'objectif gouvernemental de 5.000 cas par jour, selon les chiffres de Santé publique France rendus publics dimanche soir. Le nombre de patients en réanimation (les cas les plus graves) est de 2.871, quasi stable par rapport à la veille. Cet indicateur, utile pour évaluer la pression sur les services hospitaliers, était descendu sous la barre des 3.000 jeudi pour la première fois depuis fin octobre. La France compte 25.239 patients hospitalisés pour cause de Covid-19, un chiffre en légère hausse. Vendredi et samedi, cette statistique était descendue sous les 25.000 pour la première fois depuis le 1er novembre. Les statistiques officielles de mortalité font état de 150 décès en 24 heures, portant le total depuis le début de l'épidémie à 57.911, dont 39.975 à l'hôpital. La journée de mardi marque la fin du deuxième confinement, en vigueur depuis le 30 octobre. Un couvre-feu de 20 heures à 6 heures le remplacera. Le 29 octobre, le président Emmanuel Macron avait affirmé que "notre objectif à terme est simple: réduire très fortement les contaminations, de 40.000 contaminations par jour à 5.000".

 

Des fêtes clandestines repérées à Marseille, Strasbourg et Nantes ce week-end
Plusieurs fêtes clandestines réunissant jusqu'à 500 convives ont été repérées par les autorités ce week-end à Marseille, Strasbourg et Nantes, a-t-on appris de sources policières. Une fête avec 500 personnes a été évacuée dans la nuit de samedi à dimanche dans la cité phocéenne "dans le cadre d'une patrouille Covid" et une enquête ouverte après la découverte de stupéfiants sur les lieux, selon l'une de ces sources. Il s'agirait de la plus importante soirée ainsi repérée en France depuis le début de la crise du coronavirus, après un rassemblement de 300 à 400 personnes mi-novembre lors d'une fête privée dans un pavillon d'une zone résidentielle de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne). Selon le communiqué de la préfecture de police des Bouches-du-Rhône, cette "fête privée illégale" a été évacuée dans le calme et des verbalisations ont été dressées pour violation du confinement. Les organisateurs de la soirée n'ont pas encore été identifiés. La nature du lieu où était organisée cette fête, dans le 14e arrondissement, quartier populaire du nord de la ville, n'a pas été précisée. A Strasbourg, une procédure pour mise en danger de la vie d'autrui a en revanche été ouverte contre l'organisateur d'une fête privée qui a réuni samedi soir "une centaine de personnes", avant d'être interrompue par les force de l'ordre, selon la police. L'organisateur a expliqué avoir diffusé l'invitation sur le réseau social Snapchat, et avoir été dépassé par l'ampleur prise par l'événement. Une autre soirée privée clandestine réunissant une centaine de personnes a été repérée à Nantes. Mais celle-ci n'a pas été évacuée, face aux risques de noyade, les fêtards étant rassemblés dans le local technique du pont reliant Nantes à Rezé, en bord de Loire, local transformé pour l'occasion en discothèque.

 

Tests Covid: entrée en vigueur du tarif dégressif pour les laboratoire
Les tests PCR restent pris en charge à 100% par la Sécu, mais le prix payé aux laboratoires d'analyses médicales dépendra désormais de la rapidité de rendu du résultat, selon un arrêté publié dimanche au Journal officiel. Ce tarif dégressif est mis en place car la baisse des contaminations par le Covid-19 "passe notamment par le déploiement massif des examens de dépistage par RT-PCR sur le territoire, qui permet la mise à l'isolement des personnes dont l'infection (...) est confirmée et la recherche immédiate de leurs personnes contacts", selon le texte de l'arrêté. Or, "pour conduire cette stratégie, il est indispensable de disposer dans les meilleurs délais des résultats de ces examens". Les tests seront remboursés au plus haut s'ils sont rendus en moins de 24 heures, un peu moins s'ils sont rendus entre 24 et 48 heures. Et au-delà de deux jours, l'analyse du test ne sera plus rémunérée. Ces trois paliers sont le fruit d'une discussion entre l'Assurance maladie et les syndicats de biologistes. L'exécutif entend corriger les dérives constatées lors de la ruée estivale sur les tests, avec de longues files d'attente dans certaines villes et des résultats parfois rendus avec plusieurs jours de retard. Entre le 30 novembre et le 6 décembre, 75% des tests RT-PCR validés avaient été prélevés moins de 24 heures auparavant(contre 71% lors de la semaine précédente), selon la Direction des statistiques du ministère de la Santé (Drees), et 96% des tests ont été validés en moins de 48 heures.

 

Tests obligatoires pour aller en Corse pendant les fêtes
Les personnes souhaitant se rendre en Corse durant les fêtes de fin d'année devront avoir fait un test PCR ou antigénique. 72 heures avant d'embarquer sur un bateau ou dans un avion vers l'île méditerranéenne, a annoncé samedi le préfet. L'obtention d'un test négatif au Covid-19 sera une condition requise à compter du 19 décembre et jusqu'au 8 janvier pour pouvoir se rendre en Corse pour toutes les personnes âgées de plus de onze ans, ont précisé le préfet, Pascal Lelarge, et la directrice générale de l'Agence régionale de santé (ARS) de Corse, Marie-Hélène Lecenne lors d'une conférence de presse à Ajaccio.

 

L'Allemagne décrète un confinement partiel
L'Allemagne a décrété un confinement partiel à partir de mercredi et jusqu'au 10 janvier avec la fermeture annoncée dimanche par la chancelière Angela Merkel des commerces non-essentiels", ainsi que les écoles et crèches, face à la deuxième vague de virus. Constatant "les très nombreux décès" dus à l'épidémie de coronavirus et "la croissance exponentielle" des infections, la dirigeante conservatrice a assuré: "nous sommes contraints d'agir et nous agissons maintenant". Dans une résolution adoptée par l'Etat fédéral et les 16 Etats régionaux, les employeurs sont invités à privilégier le plus possible le télé-travail ou les vacances pour leurs employés pendant trois semaines et demie "afin de mettre en application dans tout le pays le principe de “nous restons à la maison".  

 

Près de 1,6 million de morts
Déjà responsable de plus 1,59 million de morts pour environ 71 millions de cas confirmés, la pandémie est particulièrement active en Europe et aux Etats-Unis. Au cours de la semaine écoulée, près de trois quarts des contaminations mondiales ont été enregistrées dans ces deux zones.

 

Les Etats-Unis achètent 100 millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna
Les Etats-Unis ont acheté 100 millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna contre le Covid-19, a annoncé vendredi le ministère américain de la Santé dans un communiqué. Elles s'ajoutent aux 100 millions de doses de ce vaccin déjà pré-commandées par le pays à la société de biotechnologie américaine. Les Etats-Unis ont également acheté 100 millions de doses du vaccin développé par l'alliance Pfizer/BioNTech.Ces deux vaccins doivent encore être autorisés par l'Agence américaine des médicaments (FDA). Un comité consultatif doit se réunir jeudi prochain pour rendre son avis sur le vaccin de Moderna, après étude des données complètes des essais cliniques. Ce comité a déjà recommandé à la FDA d'autoriser le vaccin de Pfizer/BioNTech, et la décision de l'agence est attendue de façon imminente. "Cette nouvelle acquisition des autorités fédérales doit donner aux Américains une plus grande confiance encore dans le fait que nous aurons assez d'approvisionnement pour vacciner tous les Américains qui le veulent d'ici le second trimestre 2021", a déclaré le ministre de la Santé Alex Azar, cité dans le communiqué.

 

Nouveau record de contaminations aux Etats-Unis, près de 235.000 cas en 24H
Les Etats-Unis ont enregistré vendredi un nouveau record de contaminations avec près de 235.000 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, qui font référence. Dans le même temps, le pays, confronté à un rebond pectaculaire de l'épidémie depuis plus d'un mois, a déploré près de 2.600 morts de la maladie, selon un relevé effectué chaque jour à 20H30 locales par l'AFP des chiffres de l'université, actualisés en continu. Ces huit derniers jours, les Etats-Unis ont enregistré plus de 200.000 nouvelles contaminations quotidiennes, à l'exception du week-end (les remontées des autorités locales sont alors toujours plus basses). Et le nombre de morts quotidiens dépasse les 2.400 depuis le 1er décembre, ici aussi à l'exception du week-end dernier. Plus de 108.000 personnes sont actuellement hospitalisées pour cause de Covid-19 dans la première puissance économique mondiale, du jamais vu depuis le début de la pandémie, selon les données du Covid Tracking Project. Les Américains s'accrochent à l'espoir de la distribution imminente d'un vaccin, qui pourrait commencer dès lundi après l'autorisation en urgence du remède de Pfizer/BioNTech par les autorités sanitaires, attendue vendredi soir ou samedi. 

 

En Corée du Sud, le nombre de cas de coronavirus augmente
Le nombre de cas de coronavirus est reparti à la hausse en Corée du Sud, notamment dans la région de Séoul, ont annoncé les autorités sanitaires qui appellent à limiter les rencontres. Alors que depuis des jours le nouveau nombre de cas quotidiens tournait entre 500 et 600, il est passé à 950 vendredi, dont 669 dans la région de Séoul, qui abrite la moitié des 52 millions de sud-coréens, a annoncé l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KNCA). "C'est un dernier obstacle à franchir avant l'arrivée des vaccins et des traitements", a déclaré le président coréen Moon Jae-in dans un communiqué, qualifiant la situation de "très grave". Les autorités ont annoncé la mise en place de 150 centres de tests supplémentaires, qui seront installés dans les lieux d'important passage comme les gares. La semaine dernière, le gouvernement avait annoncé des restrictions face au retour du virus. Ainsi les événements, notamment sportifs, ne peuvent accueillir plus de 50 personnes ou spectateurs, les cafés ne peuvent servir que des boissons à emporter, et les restaurants doivent fermer à 21h. Mais en dépit de ces mesures, "les mouvements de population ne se sont pas réduits", a déploré une haute responsable de la KDCA, Lim Sook-young. "Les infections faisant suite à des rencontres en face-à-face se poursuivent. S'il vous plaît, renoncez à ces rencontres", a-t-elle demandé à la population. Selon les chiffres publiés samedi, le pays a enregistré plus de 36.800 cas de Covid.

 

Le Brésil dépasse le seuil des 180.000 morts
Le Brésil a dépassé vendredi le seuil des 180.000 morts du Covid-19, selon le dernier bilan du ministère de la Santé, qui fait état de 646 décès lors des dernières 24 heures.Deuxième pays le plus endeuillé par le virus après les Etats-Unis, le Brésil, qui subit de plein fouet la deuxième vague de contaminations, compte au total 180.411 décès et 6,83 millions de cas confirmés.

 

Les autorités du Mexique approuvent le vaccin Pfizer-BioNTech
L'autorité sanitaire du Mexique, la Cofepris, a approuvé la mise sur le marché du vaccin développé par les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech contre le coronavirus, a indiqué vendredi le sous-secrétaire à la Santé Hugo Lopez-Gatell. "Le Mexique est le quatrième pays dont l'agence de régulation sanitaire, la Cofepris, a donné son feu vert au vaccin de Pfizer-BioNTech" contre le coronavirus, a affirmé Hugo Lopez-Gatell lors d'une conférence de presse. La Grande-Bretagne, Bharein et le Canada avaient déjà approuvé ce vaccin.

 

Chine : une ville en confinement après un cas de virus
 La Chine a instauré un confinement dans une ville du nord et lancé une grande campagne de tests dans une autre, toutes les deux proches de la frontière russe, après la découverte d'un cas de coronavirus dans chacune de ces villes. A Dongning, il s'agit d'un homme de 40 ans qui travaille sur le port, tandis qu'à Suifenhe, c'est un travailleur de 39 ans d'une zone commerciale d'import-export, ont précisé les autorités. Pékin blâme régulièrement les importations pour les récentes apparitions de virus. Les autorités de Dongning ont annoncé qu'elles plaçaient la ville en "mode de temps de guerre" : tous les transports sont arrêtés, et toute personne désirant quitter...

107 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…