[En direct] Bientôt dix millions de malades dans le monde, annonce l'OMS | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

[En direct] Bientôt dix millions de malades dans le monde, annonce l'OMS

et, dans de nombreux pays, politique. Ses effets se feront sentir pendant des décennies", a-t-il ajouté. Vendredi dernier, le chef de l'OMS avait qualifié cette nouvelle phase de "dangereuse", indiquant que virus continuait "de se propager rapidement". "Il a fallu plus de trois mois pour que le premier million de cas soit signalé, le dernier million de cas a été signalé en seulement huit jours", a-t-il alerté ce jour. Le DG de l'OMS a également appelé les gouvernements et les sociétés à se préparer à d'éventuelles futures pandémies qui pourraient survenir "dans n'importe quel pays à n'importe quel moment et tuer des millions de personnes parce que nous ne sommes pas préparés".

 

Lundi 22 juin, 14 h : Le Conseil scientifique favorable à la conservation des données
Le Conseil scientifique qui juge "extrêmement probable" une augmentation de la circulation du coronavirus à l'automne préconise  de conserver les données de santé recueillies pendant la crise sanitaire. Par ailleurs, l'allongement de la durée de conservation de ces données, permettant de détecter et d'isoler les cas-contacts, est prévu par le projet de loi sur la fin de l'urgence sanitaire, débattu au Sénat à partir de lundi. Cette disposition fait toutefois polémique. L'Ordre des médecins a déjà exprimé sa "vive inquiétude" pour des raisons de confidentialité. Dans un avis rendu aujourd'hui, le Conseil scientifique estime toutefois que "ces données resteront extrêmement précieuses tant que persistera la menace d'une reprise de la circulation du virus sur le territoire français". Croyant à une seconde vague à l'approche de l'hiver, "il nous paraît essentiel de conserver les données à des fins de recherche et de suivi épidémiologique", explique-t-il.

Le Conseil préconise que la conservation se fasse "sous une forme pseudonymisée" et pas "anonymisée", permettant ansi "que les données d'un même individu, non identifiantes, puissent tout de même être reliées
entre elles, ou chaînées avec des données d'autres bases". Les données des maladies à déclaration obligatoire - dont fait partie le Covid-19 -  sont par exemple généralement conservées sous forme directement identifiante pendant 12 mois, avant d'être conservées sous forme pseudonymisée pour des durées allant jusqu'à 25 ans pour les maladies à déclaration obligatoire faisant l'objet d'investigation à l'image de la tuberculose.
 

Lundi 22 juin, 9 h : Un million de cas au Brésil
Depuis son apparition en décembre dernier, la pandémie de Covid-19 a fait au moins 465.300 morts dans le monde. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec près de 120.000 victimes. Le Brésil, qui a dépassé le million de personnes contaminées, déplore 50.617, le Royaume-Uni, 42.632, l'Italie, 34.634, et la France 29.633. L'Amérique latine demeure l'épicentre actuel de la pandémie et le centre de toutes les inquiétudes avec plus de 20.000 décès au Mexique, plus de 8.000 au Pérou, plus de 1.000 en Argentine, et, bien sûr, plus de 50.000 au Brésil. 

 

Lundi 22 juin, 7 h : Sept morts en France en 24 heures
La France a enregistré sept décès supplémentaires liés au Covid-19 dans les dernières 24 heures, ce qui porte le bilan des morts à 29.640 depuis le début de l'épidémie, selon le bilan publié dimanche soir par Santé publique France. Selon l'agence sanitaire, le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation est stable avec 715 malades, soit le même nombre que la veille. Au total, 19.183 personnes sont mortes dans les hôpitaux, selon Santé publique France. Les données des décès en établissements sociaux et médico-sociaux, dont les Ehpad, ne seront actualisées que mardi. Le nombre total des personnes hospitalisées continue de baisser, avec 9.823 patients dans tout le pays (-14 par rapport à la veille). Deux départements sont toujours "en situation de vulnérabilité élevée": la Guyane et Mayotte. Et dans tout le territoire, le nombre de clusters en cours d'investigation s'élève désormais à 81 (+1 en 24 heures).

 

Vendredi 19 juin, 13 h : L'OMS espère des centaines de millions de vaccins avant 2021 
Lors d'une conférence de presse virtuelle, jeudi, l'Organisation mondiale de la santé a indiqué espérer que quelques centaines de millions de vaccins contre le Covid-19 pourraient être produits avant la fin de l'année, et même deux milliards en 2021. La directrice scientifique de l'OMS, Soumya Swaminathan, a indiqué que plus de 200 candidats vaccins sont à l'étude...

85 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…