Chocs toxiques : la faute au mésusage des tampons | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Chocs toxiques : la faute au mésusage des tampons

Face à l'inquiétude générée par des cas de choc toxique, le Centre national du staphylocoque des Hospices civils de Lyon avait lancé une collecte de tampons usagés à l'automne dernier. Les résultats de cette étude, publiés aujourd'hui, se veulent rassurants : la composition des tampons n'est pas en cause. Au total, plus de 700 tampons usagés ont été collectés par le Centre national du staphylocoque. 30% se sont révélés porteurs de staphylocoque doré . En parallèle, les chercheurs ont testé les marques de tampons les plus utilisées, ainsi que leurs...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…