Réforme des retraites : la CSMF prête à engager « un bras de fer », les jeunes de Réagjir très inquiets | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Réforme des retraites : la CSMF prête à engager « un bras de fer », les jeunes de Réagjir très inquiets

La CSFM se dit prête à "en découdre" si les revendications des médecins libéraux ne sont pas entendues
"Les médecins sont en colère de ne pas être entendus depuis plus de 20 mois", s’emporte la Confédération dans un communiqué publié le 4 décembre, au lendemain d’une réunion au haut-commissariat à la réforme des retraites. La CSFM se dit prête à "en découdre" si les revendications des médecins libéraux ne sont pas entendues.

 

Dernier avertissement : si le Gouvernement ne modifie pas son projet de réforme des retraites d’ici la réunion "de la dernière chance", prévue le 7 janvier 2020, la CSMF "n’hésitera pas à appeler tous les médecins libéraux à engager un bras de fer ". 

Après 20 mois de "concertation" sans négociation réelle avec les syndicats médicaux, le haut-commissariat à la réforme des retraites n’a levé "aucun doute sur la plupart des sujets qui fâchent" et n’a annoncé "aucun changement majeur ", souligne la CSMF. Le régime universel s’appliquera bien jusqu’à 3 PASS (soit 120 000 euros de revenus annuels), ce qui signe la fin de la Caisse autonome de retraite des médecins français (Carmf), alors que les syndicats réclament sa limitation à 1 PASS. L’avenir de l’ASV reste incertain, tout comme le devenir des 7 milliards d’euros provisionnés au fil des années par les médecins pour faire face à la baisse de la démographie médicale. 

Ce jeudi 5 décembre, sur Egora, le président de la Carmf, le Dr Thierry Lardenois alerte également les médecins sur les conséquences de cette réforme : leurs pensions vont diminuer de 23% à 33% et l’âge de départ à la retraite sera reculé à 70 ans, au minimum. 

Dans un communiqué diffusé le 4 décembre, le syndicat de jeunes généralistes et remplaçants Réagjir regrette de son côté de ne pas avoir été associé à la concertation. "Il paraît aberrant d’écarter les premiers concernés !" lance le Dr Laure Dominjon, présidente du syndicat. Reagjir déplore par ailleurs "un manque de clarté", notamment sur la prise en compte des changements de carrière et de l’exercice mixte dans le futur système à points. 

 

8 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…