"Etre pris en otage sur ce que font les patients est insupportable" : les angoisses des médecins face aux forfaits | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Etre pris en otage sur ce que font les patients est insupportable" : les angoisses des médecins face aux forfaits

qu'ils sont très réticents à une rémunération au forfait. Plus de 75% des répondants refuseraient un paiement au forfait à la place d'une rémunération à l'acte pour le suivi d'un patient diabétique.

Naturellement, parmi les opposants, il y a les inconditionnels du paiement à l'acte, "à revaloriser" qui "responsabilise le patient", épris de leur indépendance, qui prédisent un "flicage garanti" et une "fonctionnarisation de l'exercice libéral". Mais pas seulement.

 

Trop grande rigidité du système

 

"Le forfait annuel ne prendrait en compte que les actes en situation de diabète stable sur l'année mais non pas les actes pour une situation d'urgence pouvant survenir à n'importe quel moment pour une décompensation. De plus être médecin en libéral fut un choix propre pour une notion de liberté d'action comme de prise de décisions", justifie par exemple un médecin généraliste. A l'image de nombreux confrères, il redoute une trop grande rigidité du système. "Certains patients diabétiques nécessitent plus de consultations que d’autres. Un forfait gommerait cette réalité, le médecin serait perdant", souligne un autre jeune généraliste. Se pose aussi la question des consultations multi-diagnostics. "Comment rémunérer la consultation du patient diabétique, cardiaque, qui a mal à son arthrose du genou et qui profite de la consultation pour me parler de ses "vertiges"...?", s'interroge un médecin.

Echaudés par l'expérience de la ROSP, nombreux sont ceux qui se méfient des forfaits : "Nous connaissons déjà la ROSP et c'est déjà amplement suffisant, nous sommes formés pour soigner des patients et non pas pour remplir de multiples critères décidés par des financeurs de soins", commente un généraliste de plus de 55 ans. "J'ai besoin de connaitre mes revenus. Cette année le ROSP a baissé de 30%. Je ne veux pas avoir la meme situation sur 50% de mes revenus parce que...

33 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…