"Quelle profession accepterait de perdre 30% de sa rémunération?", la colère des médecins intérimaires | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Quelle profession accepterait de perdre 30% de sa rémunération?", la colère des médecins intérimaires

54 euros net de l'heure. Si vous prenez le tarif de votre électricien ou de votre carrossier, ce sera la même chose. Je ne critique pas les rémunérations de ces artisans. Mais qu'on ne critique pas notre rémunération. Nous avons 10 ans d'études, une énorme responsabilité médicale. On travaille le jour, la nuit, le dimanche, à Noël… Et s'il y a des intérimaires, c'est la conséquence de l'incurie de 30 ou 40 ans des gouvernements qui n'ont jamais pris la peine de traiter les problèmes de démographie médicale et de burn out, et de l'explosion de la demande de soins.

Aujourd'hui, on veut faire de la médecine à bon marché. On brade la santé des gens. Deux décrets sont parus en début d'année autorisant des médecins formés hors Union européenne à exercer à l'hôpital. Ce qui signifie que des patients seront soignés par des médecins qui n'ont pas les qualifications de l'Union européenne. Et ces médecins seront payés à coups de lance pierres.

 

Vous avez le sentiment d'être mis en cause par ces nouvelles règles ?

Pourquoi, sous prétexte que la santé coûte cher, nous serions stigmatisés en tant que profession intérimaire ? Pourquoi faut-il clouer des gens au piloris, les désigner comme coupable et baisser leur rémunération de 30% ? Le problème de la santé est national. Nous ne sommes pas responsables des problèmes dans la santé, du déficit médical, de l'augmentation de la demande de soins, du burn out de nos confrères dans les hôpitaux… Nous ne sommes pas responsables de l'incurie des gouvernements précédents qui n'ont pas pris le problème en compte.

Quand on nous traite de mercenaires, de cancer de l'hôpital, quand on dit qu'on se vend au plus offrant… Ce sont des insultes. Nous sommes médecins, nous travaillons pour des employeurs, nous soignons des gens. Nous sommes auprès de nos patients dans le respect de la déontologie médicale et de la qualité des soins que nous leur devons. Notre action...

19 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…