Coronavirus : un vaccin testé au Brésil | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Coronavirus : un vaccin testé au Brésil

Le vaccin expérimental développé par l'université d'Oxford avec le laboratoire AstraZeneca a commencé à être injecté à des professionnels de santé volontaires au Brésil, où l'épidémie fait rage. 

"Dès mardi, des volontaires ayant été testés négatif (au Covid-19) ont reçu le vaccin", a révélé l'Université fédérale de Sao Paulo dans un communiqué. Les premiers volontaires sont des professionnels de la santé, fortement exposés au virus, notamment des médecins, des infirmières ou des ambulanciers, tous âgés de 18 à 55 ans.  

Au total, près de 2.000 volontaires brésiliens devraient participer aux tests, alors que l'épidémie de coronavirus est encore en phase ascendante, avec déjà 1.1 million de personnes contaminées et 52 000 décès. L'Afrique du Sud va également se lancer cette semaine. 

Connu sous le nom de ChAdOx1 nCoV-19, le vaccin que développent les chercheurs d'Oxford est basé sur un adénovirus modifié touchant les chimpanzés. Il permet de "générer une forte réponse immunitaire avec une seule dose et il ne s'agit pas d'un virus qui se réplique", si bien qu'il "ne peut pas causer d'infection continue chez l'individu vacciné", a précisé l'université d'Oxford dans un communiqué fin mai. 

L'université d'Oxford, dont le projet est également financé par le gouvernement britannique, a noué un partenariat avec le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca pour la fabrication et la distribution dans le monde entier du vaccin en cours de développement. 

[avec AFP] 

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…