Seniors sans appareil auditif : risques de démence et de dépression accrus | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Seniors sans appareil auditif : risques de démence et de dépression accrus

dont deux tiers susceptibles de s'équiper si le coût était moins élevé. L'organisation professionnelle des audioprothésistes propose une réforme en deux temps, qui coûterait 340 millions d'euros par an à l'Assurance-maladie, pour que les appareils soient mieux remboursés dès 2018, et entièrement à partir de 2020. "On aurait un retour sur investissement, si j'ose dire, qui serait rapide : sur l'échelle d'un quinquennat. Nous savons que chez un patient équipé d'une prothèse, l'économie sur les dépenses de santé commence tout de suite", a expliqué le président de l'UNSAF, Luis Godinho. "On a bon espoir d'être entendus par le gouvernement, mais aucune assurance aujourd'hui. C'est en concertation", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron promettait lors de la campagne présidentielle un "100% de prise en charge" des lunettes, des prothèses dentaires et de l'audition en 2022, "sans augmenter le prix des mutuelles".

[Avec AFP]

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…