L'hystérectomie accroît les risques cardiovasculaires | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L'hystérectomie accroît les risques cardiovasculaires

Les femmes ayant subi une ablation de l'utérus, notamment avant 35 ans, présentent une probabilité accrue de souffrir de problèmes cardiovasculaires, même en cas de préservation de leurs ovaires, selon une étude publiée mercredi dans la revue médicale Menopause . Les scientifiques de la Mayo Clinic, dans le Minnesota (nord des Etats-Unis), ont observé plus de 2.000 femmes ayant subi une hystérectomie . Conserver les ovaires évite notamment une ménopause précoce. Par rapport aux habitantes de cette région n'ayant pas subi ce type d'ablation, les anciennes patientes présentaient un risque...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…