La solitude, déterminant du déclin cognitif chez les personnes âgées | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La solitude, déterminant du déclin cognitif chez les personnes âgées

La Fondation Méderic Alzheimer publie une étude réalisée à partir d'une revue de presse internationale, mettant en avant le rôle déterminant de la solitude dans le déclin cognitif des personnes âgées. "Quand survient la maladie, le maintien ou la restauration du lien social doit être au cœur de toute stratégie d’accompagnement et de soutien", plaide Jacques Frémontier, l'auteur de l'étude. Selon cette analyse, " les personnes âgées confrontées à la solitude auraient deux fois plus de risque de développer la maladie". La solitude pourrait affecter des parties du cerveau dédiées...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…