Covid : Macron annonce un statut de "Mort pour le service de la République" pour les soignants  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Covid : Macron annonce un statut de "Mort pour le service de la République" pour les soignants 

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le chef de l’Etat a annoncé la création d’un statut pour les agents publics “décédés dans des circonstances exceptionnelles” lors de la crise sanitaire due au Covid-19, en particulier les soignants. Il permettra à leurs enfants de devenir des pupilles de la République. 

 

“Nous avons le devoir de reconnaître qu’ils ont porté la solidarité jusqu’au sacrifice”, a déclaré Emmanuel Macron, dans une vidéo publiée ce vendredi 21 mai sur son compte Twitter. Ce dernier a souhaité rendre hommage aux agents publics décédés dans “des circonstances exceptionnelles au service du bien commun”, à l’instar des soignants morts alors qu’ils tentaient de lutter contre la pandémie et ont pris soin “de la vie des autres”. 

“Je souhaite que nous donnions à notre reconnaissance, un ancrage solide dans la loi”, a solennellement expliqué le chef de l’Etat. Ce dernier a ainsi annoncé la création d’un statut spécifique pour ces agents, “celui de Morts pour le service de la République”, à l’image du statut de “Mort pour la France” destiné aux militaires morts au combat. Ce statut permettra “à leurs fils, à leurs filles, de devenir des ‘pupilles de la République’” et de bénéficier d’un “soutien matériel et moral pour les aider à se relever”. 

Il concerna donc les soignants du service public, mais aussi les “situations récurrentes de décès en service dans des circonstances échappant aux dispositions normales du droit du travail (décès lors d'opérations de sauvetage ou de secours, accidents à l'entraînement pour les militaires...)”, a précisé l'Elysée. 

 

 

Cet acte de “justice”, de “fraternité”, sera présenté ce jour au Parlement par le biais d’un projet d’amendement. Le 26 mai 2020, l'Assemblée nationale avait d’ores et déjà voté une proposition, portée par François Jolivet et les députés LREM, de création d’un statut pour les enfants de soignants décédés durant l’épidémie. Selon l’AFP, cette résolution sera traduite dans un amendement dans la proposition de loi sur le modèle de sécurité civile et le volontariat des sapeurs-pompiers la semaine prochaine à l'Assemblée nationale. 

[avec AFP] 

 

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…