En campagne, Catherine Lemorton flirte avec les médecins | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

En campagne, Catherine Lemorton flirte avec les médecins

mis en garde sur la saturation des services. Moi je suis pour l'augmentation du numerus clausus parce qu'il est aberrant que nos étudiants soient obligés d'aller se former dans l'Union européenne pour revenir exercer en France parce qu'ils ont loupé le concours à 0.01 point. Après, il faut voir comment on répartit le numerus clausus. Il faut être au plus près des régions, pour la formation comme pour le diagnostic des déserts médicaux en devenir.

 

Au 1er mai, la consultation des médecins généralistes sera revalorisée à 25 euros: est-ce suffisant? Le paiement à l'acte est-il toujours le mode de rémunération le plus adapté ?

La rémunération a déjà commencé à évoluer avec les Rosp, les forfaits structure, etc. Mais il ne faut pas non plus que les médecins deviennent des salariés de la Sécu. Il faut garder de l'acte, rémunéré à sa juste valeur. 25 euros pour un patient qui est suivi régulièrement par son médecin et qui vient se faire vacciner, on peut penser que c'est suffisant. Pour une consultation de 30 minutes, pour des patients polypathologiques ou pour quelqu'un qui est sous psychotropes, je ne sais pas si 25 euros ça suffit. Il faut trouver un mix, en fonction des besoins de la population, des territoires. Il faut affiner davantage la rémunération. J'ai pas mal de copains médecins et je sens que les critères, les référentiels les agacent, même s'ils savent que ça ne peut pas être autrement; ils ont conscience qu'il faut diversifier. C'est pareil pour les pharmaciens: est-ce que la rémunération à la boite d'un pharmacien qui délivre un buprenorphine haut dosage à un toxicomane agacé et qui passe 40 minutes à le calmer suffit? La réponse est non. Pour toutes les professions, la rémunération uniquement à l'acte ou à la boite n'est plus adaptée.

Mais ils veulent garder leur statut libéral et moi je n'y toucherai pas, contrairement à ce qui a pu être dit. Je rappelais juste que la solvabilisation des professions de santé passaient par les cotisations sociales et les restes à charge des complémentaires. Ce n'est pas injure que de le dire! Notre système fonctionne comme ça, donc oui nos concitoyens sont en droit d'exiger de leurs politiques qu'on leur donne une offre de soin suffisante.

 

Le tiers-payant généralisé s'appliquera en novembre, malgré l'opposition de nombreux médecins. Que leur répondez-vous ?

On le maintient. Et on leur répond: moyens administratifs mis à leur disposition. La collectivité pourrait...

21 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…