"Ce nouveau quinquennat doit marquer un nouveau départ, la médecine libérale doit être davantage écoutée" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Ce nouveau quinquennat doit marquer un nouveau départ, la médecine libérale doit être davantage écoutée"

La conférence nationale des URPS médecins libéraux appelle Emmanuel Macron, réélu le 24 avril, à prendre des actions significatives “marquant la prise en compte de la vision des libéraux dans la formulation de la politique de santé”. 

 

Dans un communiqué, le président de la conférence nationale des URPS médecins libéraux, le Dr Antoine Leveneur, a tenu à féliciter le président réélu, tout en rappelant que les médecins libéraux attendent “des actions significatives” de la part du nouveau Gouvernement. 

“Ce nouveau quinquennat doit marquer un nouveau départ ; la médecine libérale doit être davantage écoutée et prise en compte, et ce dès la définition des politiques de santé”, a-t-il notamment écrit. A ses yeux, “la pandémie a révélé les tensions critiques qui traversent notre système de santé”. “Ces dernières années ont été marquées par une défiance accentuée envers les professionnels et une perte de cohérence des organisations. Les professionnels libéraux ont un sentiment de désorientation, d’épuisement professionnel, de perte de sens. Il est essentiel de les associer fortement et rapidement aux nouvelles orientations”, insiste-t-il. 

Le généraliste dresse un bilan en demi-teinte du précédent quinquennat : “les déploiements de nouvelles organisations structurantes (communautés professionnelles territoriales de santé -CPTS-, équipes de soins spécialisées) puis du service d’accès aux soins ont été menés à marche forcée, sans considération du facteur humain d’une part, et avec des périmètres mal définis source de télescopages et de perte de lisibilité, d’autre part". Il est ainsi essentiel, à ses yeux, “qu’une démarche de concertation et de négociations décentralisée, puisse désormais effectivement être mise en place.” 

Le Dr Antoine Leveneur rappelle enfin que plusieurs propositions de priorités ont été émises par la conférence nationale URPS médecins libéraux pendant la campagne. “Il est essentiel qu’on ne répète pas les pratiques du premier quinquennat du Gouvernement de M. Macron”, affirme-t-il avant de conclure : “Nous avons bien noté le discours du Président s’agissant de la volonté de changer de méthode ; nous attendons que ce dernier se traduise dans les faits, et ce dès la définition des axes stratégiques de la politique de santé. Il est urgent que le ‘Nous Tous’ et la volonté de ‘libérer les forces entrepreneuriales’ se concrétisent”.

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…