Vaccin Novavax contre le Covid : moins de 10.000 injections depuis début mars en France  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Vaccin Novavax contre le Covid : moins de 10.000 injections depuis début mars en France 

Alors que les premières injections du vaccin Novavax contre le Covid ont démarré début mars en France, seules 10.000 ont été réalisées en un mois. Un résultat en dessous des attentes des autorités sanitaires.  
 

 "Les résultats sont un peu en dessous des attentes : on enregistre 9.700 injections avec ce vaccin", a indiqué jeudi 7 avril le ministère de la santé à propos du vaccin de Novovax contre le Covid. Ce dernier avait été présenté par les autorités sanitaires comme une alternative pour les personnes à qui les vaccins à ARN messager font peur. “Les premières injections ont eu lieu début mars. Il s'agit "très majoritairement de premières doses : 6.195", a précisé le ministère.  

Comme hypothèses sur le peu d'appétence pour ce vaccin en France, le ministère note qu'il est "arrivé un peu tard" et qu'il est "utilisable seulement pour la primo-vaccination, il n'est pas possible en rappel". "Les résultats sont un peu en-deçà de ce qu'on espérait, mais l'histoire n'est pas finie. Il est possible que les recommandations scientifiques évoluent et conduisent à l'utiliser aussi en rappel, ce qui pourrait lui donner un petit coup de boost", a-t-on ajouté de même source. 

La France a reçu jusqu'alors 2,6 millions de doses de Novavax sur 6,4 millions de doses attendues cette année, selon des chiffres transmis mercredi à l'AFP par le ministère. La Haute Autorité de Santé continue à estimer qu'il faut "privilégier" les vaccins à ARNm pour les premières injections comme pour le rappel, en raison de leur efficacité plus élevée. Actuellement, il reste environ 4 millions de personnes de 12 ans et plus à n'avoir pas reçu la moindre dose de vaccin anti-Covid en France. 

“La France s'efforce de "minimiser les pertes" de doses 
La France s'efforce de "minimiser les pertes" de doses de vaccins dont elle dispose, a assuré le ministère de la Santé, alors que 218.000 doses du stock national ont dû être jetées jusqu'alors parce qu'elles étaient périmées. Le stock stratégique national est composé de 50 millions de doses de vaccin à ARN messager (Pfizer et Moderna), "notre assurance en cas de reprise épidémique s'il faut vacciner très vite et très fort", a indiqué le ministère lors d'un point presse sur la campagne de vaccination. Lorsque les doses disponibles "dépassent les besoins nationaux, elles sont orientées vers des dons" internationaux. "Malgré tous nos efforts", à ce jour "218.000 doses d'AstraZeneca du stock national ont été perdues, pas données à temps et périmées", a ajouté le ministère de la Santé. Ce chiffre est "à comparer aux 140 millions de doses injectées nationalement et aux 80 millions de doses additionnelles fléchées vers les dons", a-t-on souligné de même source. 

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…