Couac des vaccins : Castex convoque en urgence les médecins pour éteindre le feu | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Couac des vaccins : Castex convoque en urgence les médecins pour éteindre le feu

vite été balayé par Jean Castex, qui garde le cap : il n’y aura pas de médecins sans doses, car tout n’a pas été écoulé. Et dans le cas où cela arriverait, MG France a obtenu la garantie que tous ceux qui se retrouveraient sans doses pourraient se réapprovisionner en pharmacie. “Comment ? On ne sait pas bien, mais cela nous a été confirmé”, lâche le Dr Battistoni. 

Présent également à cette réunion, le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, regrette la lourdeur du dispositif en général. “On est obligés de commander avant le mercredi en semaine 1, pour être livré en fin de semaine 2 et vacciner en semaine 3. Jean Castex nous dit qu’il y a 400.000 vaccins des premières commandes pas encore administrés par les médecins sur le terrain. Bien sûr, vu la lourdeur du système administratif et bureaucratique mis en place…”, dénonce-t-il. Bien que saluant la volonté de dialogue de la part du Premier ministre, il n’en reste pas moins dubitatif par les explications données. “Il faut absolument lever toutes les lourdeurs à la vaccination”, soupire-t-il. 

Un scepticisme partagé par le SML. “Les médecins libéraux n’ont pas vocation à être la variable d’ajustement des errements logistiques et encore moins des caprices des pharmaciens qui auraient pu attendre une semaine de plus, que les quantités de vaccins suffisantes soient réunies pour s’engager dans la vaccination. Le SML a entendu les arguments du chef du Gouvernement mais n’a pas été convaincu, d’autant que le ministre de la Santé persiste à maintenir sa logique d’approvisionnement en flux tendu. Une stratégie qui maintient les vaccinateurs dans l’incertitude du lendemain”, dénonce le syndicat dans un communiqué envoyé à l’issue de la réunion. 

Quant à la Fédération des médecins de France, sa présidente, le Dr Corinne Le Sauder, exige un courrier d’excuses à l’adresse de tous les médecins “pour les erreurs de communication qui les ont rendu responsables d'un ralentissement de la vaccination lors même qu'on a constaté leur forte mobilisation mais des défauts de stock”. “Cette réunion se voulait sans doute d'accalmie. Elle témoigne in fine, une fois de plus, d'un réel mépris par la vacuité des propos et de l'absence totale de réelle stratégie vaccinale en phase avec une réelle absence de stratégie sanitaire”, assène-t-elle dans un communiqué co-signé avec le président d’honneur de la FMF, le Dr Jean-Paul Hamon.

14 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…