Comment le ministère compte faire mieux respecter l'isolement des personnes positives et des cas contacts | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Comment le ministère compte faire mieux respecter l'isolement des personnes positives et des cas contacts

Un dispositif "d'aide à l'isolement", faisant appel à des équipes mobiles, est à l'étude, d'après un document de travail du ministère de la Santé dévoilé par le Journal du dimanche.
 

Dans l'optique d'un déconfinement réussi, et afin d'éviter une troisième vague, le Gouvernement planche sur un dispositif permettant de renforcer "l'effectivité" de l'isolement des personnes positives ou des cas contact. Le Journal du dimanche en dévoile les grandes lignes, précisant que ce dispositif serait conçu "indépendamment de l'instauration d'une obligation juridique", sous forme de sanctions, envisagées par le Premier ministre "en dernière extrémité".

Dès la réalisation du test de dépistage, le patient se verrait expliquer les modalités de l'isolement et proposer un accompagnement à la fois sanitaire, social et matériel. En échange, il serait invité à signer un "engagement de prévention et de santé publique", sorte de déclaration sur l'honneur, à respecter l'isolement.

Ce dispositif "d'aide à l'isolement" reposerait d'une part sur le suivi à distance des "brigades" de l'Assurance maladie et d'autre part sur des visites à domiciles assurées par les membres d'"équipes pluridisciplinaires" qui seraient créées au sein de "cellules territoriales d'appui à l'isolement" : infirmières libérales pour le suivi des personnes à risque ou le test des personnes du foyer et intervenants sociaux pour mettre en place un accompagnement matériel (garde d'enfant, courses, relogement si besoin).

La formation de "médiateurs TAP (tester, alerter, protéger)", présents lors des campagnes de dépistage ciblées, est également envisagée.

[avec Le Journal du dimanche]

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…