Dépité du Ségur, un anesthésiste veut rendre justice aux libéraux | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Dépité du Ségur, un anesthésiste veut rendre justice aux libéraux

généraliste ou une infirmière libérale qui souhaite hospitaliser un polyhandicapé ou une personne âgée avec plusieurs pathologies n’ait pas de lit dans les hôpitaux. 

 

Pourquoi ne pas avoir rejoint les rangs d’autres collectifs déjà en place, comme le collectif Inter-Hôpitaux ou Inter-Urgences ?

Quand vous vous retrouvez destinataire de centaines de messages et de témoignages, difficile de les orienter vers d’autres. Et puis, le collectif inter-hôpitaux, par définition il est inter hôpitaux. Le collectif inter urgences, par définition il est inter urgences. Et moi, je prétends que les acteurs de la santé, ce sont tous les soignants, y compris par exemple les ambulanciers privés, les infirmières libérales, le monde de la ville, les cabinets et pas que les hôpitaux et les cliniques. Je souhaite m’adresser à tous les soignants. 

 

 

Olivier Véran a tout de même annoncé 8 milliards pour la revalorisation des salaires lors du Ségur de la Santé ainsi que des embauches de personnels soignants. C’est insuffisant ?

Oui. Il faut plus et il en faut pour tout le monde. Je pense aussi aux sage-femmes qui ont été complètement oubliées pendant le “Segur I”. Elles sont pourtant dépositaires de la sécurité des mamans de France. Et puis, concernant la hausse des salaires pour les paramédicaux, ce n’est pas 180 euros qu’il faut, mais 300 euros. On veut le niveau européen ou pas ? Il y a beaucoup de problématiques qui n’ont pas été abordées. Par exemple, la revalorisation du travail de nuit. Actuellement, les médecins sont payés 15 euros de l’heure. Les carrières sont gelées depuis plus de 15 ans. Est-ce normal ? Je parlais de choc, il faut aussi un choc d’attractivité des carrières pour garder les médecins à l’hôpital. 

 

En moins d’un mois, plus de 130.000 personnes ont rejoint votre groupe Facebook. Vous attendiez-vous à un tel engouement ?

Non. Et en même temps, il y a plus d’un million de soignants en France. A partir du moment où on s’adresse à eux pour dire “vous avez été maltraités, vous n’avez pas de matériel, venez avec moi”, je peux comprendre qu’ils nous soutiennent. 

 

Des soignants… Mais aussi des syndicats et des élus ont choisi de vous apporter leur soutien. De quels relais disposez-vous pour demander un “Ségur II” avant fin septembre ?

J’ai le soutien d’une trentaine de syndicats. Personne ne m’a répondu chez...

8 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…