Six milliards d’euros supplémentaires pour la santé, médecine de ville, qualité des soins : ce qu’il faut retenir du discours de Castex | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Six milliards d’euros supplémentaires pour la santé, médecine de ville, qualité des soins : ce qu’il faut retenir du discours de Castex

Au cours de son discours de politique générale, le Premier ministre a annoncé un plan d’investissement dans le système de santé de six milliards d’euros, qui s’ajoutent aux 13 milliards d’euros de reprise de la dette hospitalière et aux accords salariaux. 

 

“Notre système de santé a été rudement mis à l'épreuve au cours de la crise”, a affirmé le nouveau Premier ministre devant les députés, lors de son discours de politique générale mercredi 15 juillet. Par conséquent, et avec l’objectif de “donner davantage de souplesse aux établissements, d’intégrer la qualité des soins dans les règles de financement des hôpitaux et des médecins de ville”, Jean Castex a annoncé un plan d’investissement dans le système de santé de six milliards d'euros. 

Cette enveloppe s’ajoute aux 13 milliards d’euros de reprise de la dette hospitalière - qui s’élève aujourd’hui à près de 30 milliards d’euros - et aux 8,1 milliards d’euros annoncés par le Gouvernement dans le cadre du Ségur de la santé pour la revalorisation des salaires du personnel hospitalier. 

Outre l’annonce de ces moyens supplémentaires, Jean Castex a également fixé diverses priorités à tenir d’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron. A commencer par la prévention, sur laquelle il faut “mettre l’accent”, selon lui. “La meilleure façon de nous préparer à une reprise possible de l’épidémie est de renforcer nos actions de prévention. Cela passe nécessairement par le développement du port du masque et une intensification de notre politique de dépistage. Ce que nous devons par-dessus tout éviter, c’est un retour à des formes strictes et larges de confinement, dont nous connaissons désormais le coût. Cela reposera sur la mobilisation de tous”, a-t-il assuré. Le Premier ministre ambitionne de “développer les actions sport-santé”, tout en y associant davantage les élus des territoires, clés de voûte de son action politique. 

 

Moins de charges administratives, plus de temps médical pour les médecins de ville

“C'est également en partant des territoires que nous progresserons sur le sujet de l'accès à un médecin de ville”, a souligné le Premier ministre, qui veut aussi “attirer davantage de médecins dans nos territoires” et “permettre à ceux qui y exercent déjà de travailler autrement, avec moins de charges administratives et plus de temps médical”.

Parmi les autres priorités affirmées dans le discours de politique générale...

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…