Ce que vous réserve la loi de santé votée à l'Assemblée | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Ce que vous réserve la loi de santé votée à l'Assemblée

dispositifs incitatifs à l'installation, afin de prendre en compte la densité par spécialité et non plus seulement celle de la médecine générale. D'après le ministère, les premiers travaux devraient porter sur la mise au point d'un zonage propre aux ophtalmologistes et gynécologues.

 

  • Statut de praticien hospitalier et de consultant

L'article 6 habilite le Gouvernement à créer par ordonnance un statut unique de praticien hospitalier (fin de la dichotomie temps plein/temps partiel) et à supprimer le concours d'accès à ce statut. Objectif : faciliter l'entrée dans la carrière, diversifier les parcours professionnels et développer l'exercice mixte hôpital-ville. "C'est une volonté des jeunes médecins, qui ne veulent plus faire toute leur carrière uniquement à l'hôpital", assure le ministère de la Santé.

Plébiscitant le statut unique, le SNPHARE s'inquiète des conséquences de la suppression du concours avec nomination nationale. "Voulez-vous vraiment que désormais, sous couvert de modernisation et de souplesse, les praticiens soient nommés localement, par une gouvernance à laquelle ils seront aux ordres, nommables et révocables, et sous influence ?", interpelle le syndicat de praticiens dans un communiqué, appelant à "redonner de l'attractivité" au métier plutôt que d'inciter à exercer dans le privé.

Le projet de loi de santé prévoit en outre la révision des conditions de recours à l'emploi contractuel par un contrat unique, qui pourra permettre à des médecins libéraux d'intervenir à l'hôpital "dans des conditions beaucoup plus attractives", notamment en matière de rémunération. En conséquence, le recours aux médecins intérimaires pourrait être réduit.

Par ailleurs, un amendement conditionne la prorogation d'exercice des PU-PH après l'âge de la mise à la retraite d'office (période de consultanat) à un exercice partiel dans un hôpital non universitaire. Ces médecins "à forte renommée", accompagnées de leurs étudiants et internes, renforceront l'attractivité de ces établissements périphériques.

 

  • Territoire de santé

Un amendement grave dans le marbre le principe de responsabilité collective d'un territoire de santé : "L’ensemble des acteurs de santé d’un territoire est responsable de l’amélioration de la santé de la population de ce territoire, ainsi que de la prise en charge optimale des patients de ce territoire".

L'article 7 créé quant à lui "le projet territorial de santé", qui réunira les...

20 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…