Droit au médecin, prescription du pharmacien, fin de la Paces…. Les points chauds de la loi de santé | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Droit au médecin, prescription du pharmacien, fin de la Paces…. Les points chauds de la loi de santé

d'une part, avoir validé leur 2e cycle, et d'autre part obtenu une note minimale aux épreuves finales, qui restent nationales.

Un amendement LREM rend par ailleurs obligatoire d'effectuer un stage en zone sous-dense au cours du 2e cycle. "Un jeune médecin n’ira pas s’installer dans une zone ou un milieu qu’il n’a jamais expérimenté en stage", soulignent les députés.

Un décret déterminera notamment les modalités d'affectation des postes d'internat, en prenant en compte non seulement les résultats aux épreuves mais aussi le parcours de formation (stages, doubles cursus, etc.) ainsi que le projet professionnel.

La réforme devait s'appliquer initialement aux étudiants débutant leur externat à la rentrée 2019. Un calendrier très serré qui a généré de nombreuses inquiétudes au sein des universités et parmi les carabins concernés. Refusant d'être "la promo crash-test", quelque 500 étudiants ont signé une pétition réclamant un report. Ils ont semble-t-il été entendus : par amendement, la réforme est décalée d'un an.

 

  • Création d'une procédure de certification-recertification des médecins

C'est l'une des zones d'ombre du projet de loi de santé. L'article 3 habilite le Gouvernement à légiférer par voie d'ordonnances sur la recertification, dans un délai de 12 mois après la parution de la loi. Elles devront déterminer "les conditions de sa mise en œuvre et de son contrôle, les organismes qui en sont chargés, les conséquences de la méconnaissance de cette procédure ou de l’échec à celle-ci, ainsi que les voies de recours ouvertes à l’encontre de ces conséquences". Un amendement souligne la nécessité d'adapter la formation initiale et continue aux évolutions technologiques.

 

  • Praticiens à diplôme hors Union européenne (Padhue)

L'article 4 ouvre aux Padhue l'accès aux contrats d'engagement de service public (CESP), tandis que l'article 21 rénove...

16 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…