"Si je n'avais pas été là, qui aurait défendu les médecins?" : portrait de l'avocat du Pr Raoult | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Si je n'avais pas été là, qui aurait défendu les médecins?" : portrait de l'avocat du Pr Raoult

les médecins généralistes parce qu’ils font le job”, explique l’avocat, montrant une vidéo tournée avec son épouse, productrice, auprès de plusieurs médecins de France. “Un des meilleurs moments de ma vie.”

 

Tour de France des médecins

C’est lorsqu’il part s’installer à Tours, après avoir prêté serment en 2003, que le tout jeune avocat, diplômé en philosophie et en droit public science administrative, va être plongé un peu par hasard dans l’univers médical. Là, il prend “un bref engagement politique” au Parti chrétien démocrate. En 2006, on lui propose d’être secrétaire national justice. “On me demande alors de m’intéresser à la réforme de la carte judiciaire. Mais ça ne m’intéresse pas tellement, se rappelle-t-il. Je triche un peu, et j’obtiens le droit de m’intéresser à la carte sanitaire.”

Fort de ces rencontres avec le Dr Emmanuel Sarrazin, aujourd’hui membre actif du collectif C19, ou encore le Dr Talal Annani, président du syndicat des médecins à diplôme étranger, Me Di Vizio, qui dit n’avoir “jamais vraiment compris grand chose à la politique”, entreprend de faire “Le Tour de France des médecins” pour rédiger un rapport pour les candidats à l’élection présidentielle. Lors de cette tournée, il s’aperçoit du décalage entre la réalité du terrain et les propositions des candidats, et des syndicats. Il ne rendra finalement jamais ce rapport. “Je ne savais pas comment traduire politiquement ce que j’avais entendu et vu”, explique-t-il.

“J’ai compris qu’ils étaient dans une espèce de conflit de loyauté parce que d’un côté, les médecins avaient ce désir du soin, mais de l’autre, ils avaient l’injonction de coûter moins.” A son retour, l’avocat, alerté par “la souffrance, la solitude et l’impression qu’ils sont les boucs émissaires du système”, s’intéresse au contrôle de l'activité sur le plan judiciaire. Il fera du rapport entre les médecins et la Sécu l’un de ses chevaux de bataille. Sans oublier la lutte contre l'interdiction totale de publicité pour les médecins.

L'une de ces affaires aurait pourtant bien pu le faire décrocher. C’était il y a un peu plus de cinq ans. Alors qu’il défendait un médecin grenoblois, “complètement dévoué et travaillant d’arrache-pied”, accusé de prescriptions abusives, l’avocat s’est heurté à un mur, se voyant incapable de sauver son client de la sanction. “Je n’ai jamais réussi à inverser la tendance devant la chambre disciplinaire. J’ai eu l’impression de ne servir à rien”, raconte Me Di Vizio, tête baissée.

Il ressort toutefois un enseignement de cet échec : “J’ai compris ce jour-là qu’il fallait offrir aux médecins une formation.”

 

“Un oeil sur la planète”

Lassé de traiter ces “petites affaires”, le spécialiste en droit de la santé s’apprête ainsi à lancer, en janvier prochain, sa chaîne télévisée. L’objectif : apprendre aux médecins un certain nombre de comportements préventifs qui vont leur éviter des procédures. “Je pourrais m’en foutre. Après tout, je gagne ma vie en faisant des procès. Mais ce n'est pas ma manière de voir les choses”, expose l’avocat.

Celui qui se considère comme un acteur de la crise Covid de part son lien avec les soignants en est persuadé : “Défendre les médecins est une mission de service public”. “Je considère que pour qu’ils aillent mieux, nous avons une obligation de les aider en les prenant en charge sur le plan de la formation. Ce que personne ne leur dira. Aucun master de droit de la santé aujourd’hui ne s’intéresse aux libéraux !”

Par la création de son propre média en ligne, l’avocat qui a exercé aux quatre coins du globe (en Italie, aux Etats-Unis, en Israël), et se targue d’avoir “un œil sur la planète”, espère aussi “ouvrir des débats”. A commencer par comprendre pourquoi “la médecine française a été tenue en échec et s’est trahie dans cette crise”. “La médecine a découvert quelque chose, c’est que...

32 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…