Pourquoi les patients mentent-ils à leur médecin ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Pourquoi les patients mentent-ils à leur médecin ?

Selon une étude publiée dans le Jama, 60 à 80% des patients ont déjà menti à leur médecin en occultant ainsi des renseignements cruciaux pour leur prise en charge. Reste à savoir pourquoi.

Il n'est pas si aisé que cela de dire la vérité à son médecin, comme en témoigne cette nouvelle étude  américaine, menée par l’université d’Utah et publiée dans le Jama Network Open ce 30 novembre.

Diligentée auprès de deux groupes de participants,  2 011 patients âgés en moyenne de 36 ans d'une part, et 2 499 personnes de 61 ans d'âge moyen d'autre part, l’étude indique que 60 à 80% des sondés ont déjà menti à leur médecin, ou du moins dissimulé une vérité pourtant importante concernant leur santé. Outre les mensonges portant sur le régime alimentaire ou l’activité physique, plus du tiers des répondants n’ont pas osé dire à leur médecin qu’ils étaient en désaccord avec ses recommandations, ou admettre qu’ils n’avaient pas compris ses instructions.

Pourquoi ment-on à son médecin ? Pour ne pas être jugé ou réprimandé sur un comportement à risque. Plus de la moitié des sondés ont avoué qu’ils étaient tout simplement trop gênés pour dire la vérité. “La plupart des gens veulent que leur médecin ait une grande estime d’eux”, a souligné Angela Fagerlin, chercheuse à l'université d'Utah, aux Etat-Unis, ayant participé à l'étude. “Ils craignent d'être catalogués comme des personnes non fiables”, a-t-elle ajouté.

“Si les patients font de la rétention d’informations sur ce qu'ils mangent ou sur le fait qu’ils prennent ou non leurs médicaments, cela peut avoir des conséquences importantes pour leur santé. Surtout s'ils ont une maladie chronique”, a déploré Andrea Gurmankin Levy, principale auteure de l’étude. Mais pour les chercheurs, les patients ne sont pas forcément les seuls à blâmer. “La manière dont les professionnels de santé communiquent dans certaines situations peut amener les patients à hésiter à se confier", a estimé Andrea Levy. Ce qui pousse à se demander s'il y a moyen d’aider les médecins à mettre leurs patients plus à l'aise. Malheureusement, les réponses claires à cette question n'existent pas encore.

[Avec santemagazine.fr]

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…