PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Le pénis peut raccourcir de 2 cm après une prostatectomie

Plusieurs études ont signalé ce phénomène depuis la fin des années 1990. Des chercheurs japonais ont tâché de l'objectiver et d'en comprendre le mécanisme. Un effet secondaire réversible.

Les troubles de la continence et de l'érection survenant après une ablation de la prostate sont bien connus. Le raccourcissement du pénis, en revanche, l'est moins. Une demi-douzaine d'études ont pourtant confirmé que cet effet secondaire n'était pas qu'une appréciation des patients. Des chercheurs japonais se sont penchés sur la question et ont publié les résultats de leur étude le 8 février sur la revue BJUI International.

Pour comprendre le mécanisme, les chercheurs ont régulièrement mesuré la longueur du pénis de 102 patients: avant la prostatectomie, 10 jours après l'intervention, puis chaque trimestre jusqu'à deux ans après. Dix jours après l'opération, le pénis a bel et bien raccourci de près de 2 cm, en moyenne. Les chercheurs observent que plus la portion de prostate retirée est volumineuse, plus la probabilité d’un raccourcissement est important.

Mais le phénomène est réversible

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…