Non, Michel Cymes ne vend pas de produits amaigrissants en ligne | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Non, Michel Cymes ne vend pas de produits amaigrissants en ligne

Le célèbre médecin Michel Cymes a communiqué par le biais de son avocate pour mettre en garde le public contre des publicités "non autorisées et trompeuses", notamment pour des produits amaigrissants, qui utilisent son image sur les réseaux sociaux.

"Michel Cymes a été informé de la recrudescence sur certains réseaux sociaux, de publicités et photomontages qui utilisent son nom, son image et/ou sa qualité de médecin pour assurer la promotion de divers produits ou méthodes aux prétendues vertus amaigrissantes ou à caractère médical", indique le communiqué de l'avocate Florence Watrin.

Le médecin/animateur, très populaire, "met en garde le public contre ces publicités non autorisées et trompeuses, possiblement dangereuses pour la santé et susceptibles de constituer des tentatives d'hameçonnage et/ou de fraudes à l'égard des consommateurs, selon les premiers témoignages qui lui sont parvenus".

Il "entend rappeler qu'il n'assure la promotion d'aucune méthode ni d'aucun produit amaigrissant ou à caractère médical" et a signalé ces publications aux réseaux sociaux concernés, notamment Facebook et Instagram.

Dans un entretien au Parisien, Michel Cymes est revenu sur son expérience de la crise du coronavirus et a fait un mea culpa. Il a reconnu avoir "sous-estimé ce virus". "Je ne suis pas virologue, je suis informateur. J'ai sous-estimé car tous ceux qui savaient, pour une énorme majorité, sous-estimaient. Je suis un relais. Et j'ai surestimé notre système hospitalier, bien que je travaille à l'hôpital depuis 40 ans et que j'entendais le manque de moyens. Je ne savais pas qu'on pourrait manquer de respirateurs, de médicaments. On a frôlé la catastrophe", a confié l'animateur qui a décidé d'être moins présent dans les médias. "J'ai fait une erreur au début : je voulais, avec sincérité, faire passer la parole scientifique du moment et essayer de rassurer. Je l'ai trop fait", a-t-il jugé.

 

[Avec l'AFP et leparisien.fr]  

 

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…