L'édito de la semaine : "Avons-nous appris de nos erreurs?" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L'édito de la semaine : "Avons-nous appris de nos erreurs?"

L'actualité socioprofessionnelle vue par Karen Ramsay, rédactrice en chef du pôle magazines ("Egora-Le Panorama du médecin" et "Le Concours médical") à Global média santé.

 

 

 

Sang-froid

Si depuis le début du long épisode épidémique, les décisions politiques ont été le fruit d’un fragile jeu d’équilibre entre les problématiques de santé publique et les questions économiques et sociétales, trois minutes ont suffi pour cristalliser les tensions inhérentes à la situation sanitaire complexe. Le 4 novembre, debout dans l’hémicycle, Olivier Véran faisait le récit de sa visite dans le service de réanimation de Corbeil-Essonnes, constamment interrompu par les députés de l’opposition, à qui il a fini par vociférer : «C’est ça la réalité dans nos hôpitaux, messieurs et mesdames les députés. Si vous ne voulez pas l’entendre, sortez d’ici!» Derrière son masque, le ministre n’a pas caché son agacement. La situation est grave : «Un patient [est] hospitalisé à cause du coronavirus toutes les trente secondes en France», précisait récemment Emmanuel Macron.

En plein cœur de cette deuxième vague de l’épidémie, qu’avons-nous retenu des mois passés ? Avons-nous appris de nos erreurs et réussi à combler les trous dans la raquette d’une stratégie gouvernementale balbutiante et d’un système de santé déjà à genoux ? Tous s’accordent à dire qu’on en est loin. Confinement, déconfinement, couvre-feu, reconfinement… Face aux chiffres qui grimpent,le gouvernement devra peut-être prochainement durcir les conditions. Mais la situation est déjà aggravée par les imbroglios qui brouillent le message des autorités sanitaires, les désaccords entre l’institutionnel et le terrain, les chiffres du renoncement aux soins [depuis le 30 octobre, +30% d’annulations des rendez-vous médicaux, estime Doctolib, NDLR]…

"Avons-nous réussi à combler les trous dans la raquette ?"

«Vous allez souffrir, je le sais, c’est comme ça!» la phrase de Jean Castex claque, reflet d’un constat affligeant : le poids des décisions – et des erreurs – politiques pèsera, une fois de plus et en premier lieu, sur les soignants. Si dans son courrier aux médecins libéraux fin octobre, Olivier Véran affirmait savoir pouvoir compter sur eux, la réciprocité est loin d’être respectée.

 

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…