Une étudiante en médecine américaine condamnée à 2 mois de prison pour avoir violé la quarantaine aux Iles Caïmans | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Une étudiante en médecine américaine condamnée à 2 mois de prison pour avoir violé la quarantaine aux Iles Caïmans

Une étudiante en médecine américaine, âgée de 18 ans, a été incarcérée aux îles Caïmans et doit purger une peine de deux mois. En cause : la jeune femme n'aurait pas respecté la quarantaine qui s'impose lors de l'arrivée sur le territoire des Caraïbes pour éviter la propagation du Sars-CoV-2. Sa famille estime que la mesure est disproportionnée et se bat pour la faire sortir de prison.

Il y a un mois, la jeune fille, qui venait de finir son semestre de médecine, s'était rendue aux Iles Caïmans pour assister à une compétition de jet-ski à laquelle son petit-ami de 24 ans participait. Mais alors qu'elle devait respecter une quarantaine de 15 jours, comme l'exige le territoire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, cette dernière s'est rendue quelques jours après son arrivée sur le lieu où la compétition se déroulait. Pour cela, l'étudiante a enlevé le bracelet électronique de suivi qu'il lui avait été attaché. C'est ce qui a alerté les autorités qui ont interpellée la jeune femme. Selon le Cayman Compass, elle aurait passé sept heures à l'événement bondé sans porter de masque.

Selon le tribunal, qui a condamné l'étudiante et son petit-ami à deux mois d'emprisonnement, celle-ci a commis un "acte égoïste planifié", rapporte le site Cayman News Service. Elle aurait en effet demandé la veille de l'événement de changer son bracelet pour un bracelet plus lâche. Le juge a ainsi estimé que seule une peine de privation de liberté, malgré le jeune âge et les aveux de la future médecin, était envisageable. Cette peine a toutefois été réduite, passant de quatre mois à deux mois après l'appel de la jeune femme. Les 40 heures de travaux d'intérêt général requis ont été quant à eux annulées. Cayman News Service note toutefois qu'il est "peu probable" que le jeune couple purge l'intégralité de sa peine. Mais ils passeront certainement les vacances derrière les barreaux.

Dans une lettre adressée à la population locale, les jeunes gens ont exprimé des regrets face à leur attitude "stupide". "J'ai commis la plus grosse erreur de ma vie à ce jour… Je veux profiter de cette occasion pour exprimer mes plus sincères excuses au gouvernement et à la communauté des îles Caïmans [...] J'espère que la nation pourra pour me pardonner", a écrit l'étudiante en médecine. Sa grand-mère aurait écrit au président américain Donald Trump affirmant que sa petite-fille "veut rentrer à la maison".

[avec Sudinfo.be et Cayman News Service]

7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…