Il débranche un frigo pour recharger son téléphone, 1.000 doses de vaccin à la poubelle  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Il débranche un frigo pour recharger son téléphone, 1.000 doses de vaccin à la poubelle 

Un millier de doses de vaccin contre le Covid ont été jetées par une clinique du Kirghizstan après qu’un individu a débranché le frigo dans lequel elles étaient stockées pour recharger son portable. Un agent de service serait à l’origine de l’incident. 

Les doses faisaient partie d’un lot de 20.000 doses envoyées par la Russie dans le cadre d’une campagne d’aide humanitaire, elles ont finalement été jetées à la poubelle. En avril, dans une clinique de Bichkek, la capitale du Kirghizstan, un individu voulant recharger son téléphone portable a débranché un réfrigérateur dans lequel étaient stockées un millier de doses de vaccin Spoutnik V contre le Covid.

Un incident qui vient seulement d’être rendu public par les autorités de ce pays d’Asie centrale, actuellement frappé par une troisième vague de l’épidémie. Selon le ministre de la Santé, Alimkadyr Beïchenaliïev, un agent d’entretien pourrait être à l’origine de cette bourde lourde de conséquences. “Si l’un des employés est à blâmer, une femme de ménage ou quelqu’un d’autre, la clinique devra en répondre financièrement”, a-t-il fait savoir.

Selon le site Capital, l’incident n’est pas un cas isolé : 1.900 doses de vaccin Moderna avaient été détruites dans une clinique de Boston, aux États-Unis, après qu’un agent d’entretien a accidentellement débranché le freezer dans lequel elles étaient stockées.

 

 

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le Kirghizstan est pointé du doigt pour sa gestion de la crise sanitaire. En avril, le ministre de la Santé avait par exemple avalé devant des journalistes quelques gorgées d’un supposé remède contre le Covid promu par le Gouvernement, qui contient des extraits de racine d'aconit, une plante de montagne qui contient des toxines mortelles, souvent utilisée dans la médecine traditionnelle kirghize.

A ce jour, le pays déplorerait 1.735 morts et 100.000 cas pour 6,5 millions d’habitants. Des chiffres qui ne seraient toutefois pas représentatifs de la situation. Seules 50.000 personnes auraient par ailleurs reçu au moins une dose de vaccin depuis le début de la campagne, en mars.

[avec capital.fr]

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…