Un robot avec le visage du défunt pour faire son deuil | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un robot avec le visage du défunt pour faire son deuil

Cet humanoïde, conçu par des Japonais, pourra également diffuser les messages sonores enregistrés avant sa mort par la personne décédée.

Dans un épisode de la série Blackmirror, une jeune femme veuve fait appel à une société qui conçoit un humanoïde ressemblant trait pour trait à son époux défunt, et dont le comportement est inspiré de ses échanges sur les réseaux sociaux. Au Japon, la réalité a rejoint la fiction avec le projet "Digital Shaman".

Ce robot, conçu par Etsuko Ichibara, portera un masque reproduisant le visage d'un proche récemment décédé, grâce à une impression 3D. La jeune femme dit s'être inspirée de sa propre -mauvaise- expérience de l'enterrement et du deuil de sa grand-mère. "Je me souviens clairement de l’enterrement. Du maquillage a été appliqué sur le visage de ma grand-mère décédée. On a mis des fleurs dans son cercueil. Après sa crémation, notre famille a ramassé les os de ses cendres. C’était un rituel choquant", explique-t-elle sur Nippon 24.

 

Digital Shaman propose aux proches du défunt de garder un contact avec lui à travers la mort, pour mieux faire son deuil : le robot aura non seulement les traits du défunt, mais il reproduira aussi certains de ses gestes. Il diffusera également des messages enregistrés par ce dernier au cours d'une entrevue avec Etsuko Ichibara.

Mais la durée de vie du robot sera limitée à 49 jours, ce qui correspond à la période de deuil au Japon.

[avec 20minutes.fr]

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement
Egora vous recommande également : 

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…