Manque de personnels : le déficit de l’AP-HP sera "encore plus fort en 2023" craint Revel | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Manque de personnels : le déficit de l’AP-HP sera "encore plus fort en 2023" craint Revel

Le déficit de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris sera "supérieur" aux 228 millions d'euros prévus cette année, a indiqué ce mardi 22 novembre, son directeur Nicolas Revel, qui s'attend à un montant "encore plus fort en 2023".

 

Après les records enregistrés en 2020 (-246 millions) et 2021 (-230 millions), l'AP-HP avait déjà revu cet été sa prévision de pertes pour 2022 de 184 à 228 millions d'euros. Mais le résultat définitif sera sans doute encore plus mauvais: "Je pense que le déficit va être supérieur", a en effet déclaré le directeur de l’AP-HP, Nicolas Revel lors d'un entretien aux Contrepoints de la Santé, diffusé sur Youtube.

Selon lui, cela s’explique par une activité en berne, faute de personnels : avec 10% d'infirmiers en moins qu'en 2019, les 38 établissements de l’AP-HP dénombraient 16% de lits fermés en octobre, soit deux fois plus qu'avant le Covid. Ni la "garantie de financement" en vigueur depuis le début de la crise sanitaire, ni la dernière rallonge budgétaire annoncée lundi par le Gouvernement - pour compenser les surcoûts liés à l'épidémie - n'empêcheront donc une nouvelle dégradation des comptes, a annoncé Nicolas Revel. Et le pire reste à venir : "Le déficit sera encore plus fort en 2023", a-t-il prévenu, confiant s'attendre à une année "plus difficile sur le plan financier", avec toujours beaucoup de fermeture de lits et la fin de la "garantie de financement", remplacée au 1er janvier par un nouveau "dispositif transitoire" aux contours encore flous.

Le directeur de l'AP-HP espère néanmoins parvenir l'an prochain à définir avec le ministère de la Santé "une nouvelle trajectoire économique" afin de "revenir à l'équilibre d'ici quatre ou cinq ans". Entre temps, il prévoit de dévoiler "début décembre" son "plan d'action", avec des mesures "à impact très rapide" et d'autres à plus long terme, afin de permettre à l'institution de "remonter la pente".

 

[avec AFP]

 

 

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…