Suicide d'un anesthésiste à Châteauroux | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Suicide d'un anesthésiste à Châteauroux

Le praticien âgé de 54 ans s’est donné la mort dans une chambre de garde de la clinique Saint-François, à Châteauroux, ce dimanche 21 juin.

 

Alors qu’il exerçait au sein de la clinique Saint-François depuis près de cinq ans, un anesthésiste âgé de 54 ans s’est suicidé dans une chambre de garde. “Son corps a été retrouvé dimanche, vers 21 heures”, précise Alain Carrié, directeur de la l’établissement privé, à La Nouvelle République.

Selon France Bleu, l’anesthésiste, père de deux enfants, se serait injecté des produits anesthésiants. Les secours ne sont pas parvenus à le réanimer. Manque de personnel, épidémie de coronavirus, épuisement professionnel… Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de ce drame.

Il y a deux ans, en 2018, un radiologue de l’hôpital de Châteauroux s’était lui aussi donné la mort. Plus tôt, en 2014, une anesthésiste de l’établissement avait également mis fin à ses jours en s’injectant des produits destinés au bloc opératoire.

[avec La Nouvelle République et France Bleu]

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…