Crise de l’hôpital public : "Le garrot qui l’étrangle doit être desserré" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Crise de l’hôpital public : "Le garrot qui l’étrangle doit être desserré"

néanmoins inchangées les orientations qui minent nos établissements”, analyse-t-il, citant pêle-mêle la “défiance à l’égard des professionnels”, l’instauration d’une “gouvernance bonapartiste” ou encore “l’absence d’articulation avec la médecine de ville” et la “mauvaise anticipation de la pénurie médicale”

Le pouvoir central provoque des déficits dont sont ensuite accusés les acteurs de terrain”, regrette le Pr Granger. Soulignant une “évolution dangereuse”, il évoque également un “niveau critique” de restrictions imposées à l’hôpital. “Le garrot qui l’étrangle doit être desserré. Le gouvernement s’y oppose. Ce refus justifie le mouvement social en cours à l’hôpital public, en particulier la grève du codage qui symbolise le rejet de l’hôpital-entreprise.” 

Lui aussi propose des pistes pour “changer d’orientation” : rémunérer, par exemple, les personnels hospitaliers à la hauteur du service rendu, des particularités régionales, de leurs compétences et de leur dévouement ; mais aussi de ré-instaurer un lien de confiance entre les pouvoirs publics et les professionnels de santé en leur déléguant plus de responsabilité ou encore faire des “efforts d’investissements”.  

[Avec Le Monde

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…