Faute d'infirmières, un petit hôpital a dû fermer provisoirement | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Faute d'infirmières, un petit hôpital a dû fermer provisoirement

L'hôpital de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) est vide depuis trois semaines. Il manque deux infirmières pour faire tourner ce petit établissement situé dans une vallée, à 1h30 de route de Nice. L'hôpital Saint-Antoine de Saint-Martin-Vésubie, situé à proximité du parc du Mercantour dans le haut-pays niçois, est dans la tourmente. Ce petit établissement de 51 places a accusé en 2018 un déficit de 50 000 euros, dû notamment à une sous-occupation (54 %). Depuis trois semaines, faute de personnels infirmiers, l'activité de médecine est à l'arrêt et les patients ont dû être...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…