43 morts suspectes depuis l’incendie du CHU de Pointe à Pitre | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

43 morts suspectes depuis l’incendie du CHU de Pointe à Pitre

Une enquête Europe 1 révèle que depuis l'incendie du 28 novembre 2017 au CHU de Pointe à Pitre, les moyens manquent de manière dramatique. Les patients décèdent faute de moyens pour pouvoir les prendre en charge. Le collectif de défense du CHU a comptabilisé lui-même 43 décès supplémentaires en deux mois et demi, soit une augmentation de 31% par rapport à la même période l'année dernière. Ici, dorénavant, on parle de "médecine de guerre". C'est pour cela que la nouvelle directrice de l'Agence régionale de santé (ARS) a été choisie...
1 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…