Trop contestataire, un chef des urgences est mis à pied | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Trop contestataire, un chef des urgences est mis à pied

L’heure est à la révolte au centre hospitalier public du sud de l’Oise. Le Dr Loïc Pen, chef des urgences a été mis à pied. La direction n’aurait pas apprécié ses revendications syndicales portant notamment sur le décompte en heures du temps de travail. Mais cette sanction fait des vagues. Une manifestation de soutien réunissant des soignants de plusieurs services est prévue le 30 avril prochain dans le hall de l’hôpital. La situation était critique depuis plusieurs mois au centre hospitalier du sud de l’Oise. Elle vient de se tendre...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…