Ictère, palu et autres petits secrets du patient de Gaulle | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Ictère, palu et autres petits secrets du patient de Gaulle

a voulu éliminer, quelques années plus tard. Alors que la majorité d'entre eux sont placés par les familles dans des asiles, "la première résistance du couple de Gaulle a été de décider de garder Anne avec eux", "à l'abri des regards", dans l'intimité du domaine de la Boisserie, à Colombey-les-Deux-Eglises. L'argent du ménage est consacré à l'achat de médicaments et autres traitements jugés efficaces pour renforcer le système immunitaire de la fillette, et surtout à l'embauche d'une aide à plein temps. Le cœur fragile, Anne décède d'une broncho-pneumonie, à l'âge de 20 ans. La fondation de Gaulle, créée en 1945 pour accueillir les jeunes femmes handicapées mentales sans ressources, prend alors son nom.

Pour Serge Deschaux, l'existence d'Anne a influencé le chef d'Etat, de la politique de régulation des naissances instaurée par la loi Neuwirth autorisant la contraception en 1967 à la prise en compte du handicap dans la société. En juillet 1968, Marie-Madeleine Dienesch, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Affaires sociales, lance : "Mon Général, si à l'époque on avait pratiqué la réadaptation, peut-être qu'aujourd'hui votre fille serait encore parmi nous". "Alors, Mademoiselle, de la réadaptation, on va en faire, vous pouvez compter sur moi", lui rétorque-t-il. De Gaulle pose alors les premières pierres d'une politique d'intégration du handicap, poursuivie par ses successeurs.

 

La crise d'avril 1942

Nous sommes en pleine Seconde Guerre mondiale et le chef de la France libre est à terre, terrassé par une crise de paludisme. "L'origine vient d'une certaine négligence de sa part, révèle Serge Deschaux. Alors qu'il voyageait dans des pays endémiques de paludisme, il a été plus abstinent qu'autre chose avec son traitement prophylactique. J'ai situé la rencontre avec le moustique femelle à Brazzaville [capitale de la France libre, dans laquelle de Gaulle se rend à cinq reprises entre 1940 et 1943, NDLR], le 14 juillet 1941. C'est un peu arbitraire, mais c'est chronologiquement cohérent." Quelques mois d'incubation du plasmodium plus tard, les poussées de fièvre, de courbatures, de céphalées et de maux de ventre se multiplient. Le 23 avril, dans sa chambre du Connaught Hôtel, à Londres, le Général est pris d'un malaise, sa fièvre monte à 40 degrés. "Il est pâle, transpirant, amorphe, à peine capable de répondre aux interrogations", décrit Serge Deschaux. Une scène impressionnante et "inquiétante" pour ses collaborateurs et proches… mais pas pour le Dr Charles Robet, le médecin français de garde à Londres, appelé au chevet du malade par Yvonne de Gaulle.

Le praticien prélève...

8 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…