"Médecins, chirurgiens et apothicaires" : épisode 3 | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Médecins, chirurgiens et apothicaires" : épisode 3

des gestes, en conséquence des ignorances et des croyances, mais avec la certitude de leur succès : Molière s’est chargé de ridiculiser ces pratiques, dont le roi lui-même était la victime ! 

Les « vapeurs » faisaient l’objet de nombreuses consultations. Il s’agissait d’un ensemble de troubles vagues et divers, physiologiques et mentaux, que les médecins de la fin du XVIIe siècle interprétaient comme une « suffocation de la matrice par des fureurs utérines, produisant des fumées gagnant le cerveau ». L’Encyclopédie, de Diderot, ce « dictionnaire raisonné des sciences », y voit seulement une « irritation des fibres nerveuses […] qui affecte sympathiquement le cerveau par la communication de la huitième paire de nerfs avec le grand nerf intercostal ». Ce n’est guère mieux ; au moins, elle entrevoit une cause liée à la personne, une maladie de l’esprit plutôt que du corps, une préscience de psychopathologie, en quelque sorte. Elle ne manque pas de glisser sa note prérévolutionnaire en remarquant que les vapeurs atteignent surtout « les gens oisifs de corps, qui fatiguent peu par le travail manuel, qui pensent & rêvent beaucoup, les gens ambitieux fort amateurs des biens & des aises de la vie, les gens de lettres, les personnes de qualité, les ecclésiastiques, les dévots, les gens épuisés par la débauche ou le trop d’application, les femmes oisives & qui mangent beaucoup »

Avant que naisse la neuropsychiatrie, les « vapeurs » continueront de faire carrière, surtout dans les salons, mises en scène par des accessoires de charme, selon un code de séduction. Ce recours aux « vapeurs » s’éteindra à la fin du XIXe siècle, avec les changements profonds de la société.

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…